Les Terres de Neïdrilh
Bonjour à toi, ô nouvel arrivant ! Tu viens d'arriver sur les Terres de Neïdrilh, un monde où se mêlent créatures fantastiques et terrifiantes, une certaine magie et des paysages fascinants... Ambiance conviviale et nouvelle intrigue lancée, n'hésitez pas à venir faire connaissance et à vous lancer dans cette aventure extraordinaire.
Bienvenue et bon jeu parmi nous !



 

Partagez|

Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Parchemin d'identité
Race: Métisse
Profession: Maître de Jeu


MessageSujet: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Lun 4 Fév - 11:40



La missive de Gïlh'Or Rwênoskraj avait été envoyé à chaque peuple, il ne restait donc plus qu’à attendre. Qui répondrait présent ? Qui oserait se lancer dans cette aventure mystérieuse ? Les hauts-elfes ne pouvaient passer à côté de cette découverte prochaine, eux qui avaient tout vu et connus toutes les époques. De ce fait, ils envoyèrent deux de leurs meilleurs soldats : Atsarûth Lindoninquë, général des armées, et Elënna Cánendil, lieutenant. Les elfes sylvains, plus curieux que n’importe quelle race bien que contre toutes technologies, voulurent eux aussi envoyer un de leur soldat pour faire partie de cette expédition qui changerait peut-être le visage du monde. Quant aux elfes d’ébènes, ils restèrent muets à cette invitation, pour le plus grand plaisir des autres elfes qui ne les portaient guère plus dans leur cœur. Les humains, inventeurs de l’aéronef qui servirait de moyen transport, acceptèrent le défi sans rechigner et assignèrent Vobryn Mar, soldat d’infanterie à la surveillance de leur engin officiellement et à celle des autres races officieusement. Comme prévu, le barbare Arl Nonja ferait aussi partie de cette embarquée pour leur montrer le chemin. Les peuples animaux répondirent bien entendu, favorables à ce nouveau territoire qui pourrait s’offrir à eux. Les Seosaph, amoureux du ciel et du vol, envoyèrent Paco Omawnakw Kwatoko, un de leur jeune soldat mais qui semblait déjà avoir la confiance de son clan. Le clan d’Aôth, lui, contacta l’une de ses membres qui travaillait pour les humains. Azranya Lilyanira serait un des membres de l’équipage de l’aéronef mais aussi la représentante de sa race. Pour finir, les métamorphes terrestres qui avaient proposé cette expédition envoyèrent deux de leurs soldats les plus courageux : Aêgon Barhateôn, le général des armées et Hypérion Bar'Ahi, un simple membre du clan qui remplaçait le fils blessé du chef. Tous ces valeureux explorateurs devraient se montrer courageux et patients. Qui sait ce qu’ils découvriraient ?

Pour l’occasion, Windes, l’inventeur des aéronefs reçut une commande des plus extraordinaires et des plus farfelues. Celui-ci devait construire un navire volant, capable de transporter tout ce beau petit monde ainsi que l’équipage. L’aéronef devait être spacieux et rapide. A cette demande, l’idée lui vint rapidement en tête, son cerveau en pleine ébullition, il se mit au travail avec les quelques mains qui l’aidaient. En plusieurs semaines, le moyen de transport volant fut construit. Semblable à un bateau dans les airs, de grandes voiles permettaient d’augmenter la vitesse de déplacement et le ballon de l’aéronef permettait quant à lui de garder ce mastodonte stable. Le zeppelin pouvait accueillir une trentaine de personnes et supporter un très long trajet.

L’aéronef était fait entièrement de bois. Son ponton fait de parquet était spacieux et le poêle à sizoufre trônait au milieu de celui-ci, attendant sa cargaison. Les voiles flottaient au-dessus du bateau, frémissant sous les quelques assauts du vent qui semblait lui aussi impatient. A l’arrière du zeppelin, le ponton supérieur se dressait. Le capitaine s’y trouvait, debout derrière la barre de cet engin, prêt à mettre les voiles. Sur le pont, sous le promontoire du dirigeant du bateau, une grande porte se tenait là, ouvrant l’accès à la calle. Au premier étage de celle-ci, une suite de pièce avait été construite. Il y avait une grande salle à manger, des cuisines, des dortoirs, un local où les armes étaient stockées et la chambre du capitaine qui servait aussi de lieu de réunion où trônait une table remplie de cartes et autres ustensiles de navigation. Pour finir, un balcon donnant sur l’arrière du navire était suspendu dans les airs. Le dernier étage servait de salle de stockage des vivres. Deux cellules avaient été construites au cas où.


Le rendez-vous fut donné un matin d’Enedlossë. Une légère brume flottait sur le port mais les beaux jours semblaient revenir et les quelques rayons de soleil perçaient déjà ce brouillard malgré la brise fraîche. Tous les participants devaient se rendre au chantier aéronautique de la cité humaine d’Atarnelis. Le merveilleux aéronef était amarré au port volant, attendant patiemment la venue de ses aventuriers. Les personnes de l’équipage étaient déjà présentes, embarquant les provisions, armes et tout ce qui pourrait servir pour le voyage. Un petit homme sautillait sur le bord du port, criant des ordres à quiconque croisait sa route. Un bout de bois lui faisait office de jambe gauche, des cheveux grisonnants encadraient son visage et un chapeau de pirate ornait sa tête. Le capitaine de ce navire était donc un bonhomme pas plus haut que trois pommes, impulsif et hyperactif, mais aussi un pilote d’aéronef remarquable, doté d’un sens de l’humour que certains pourraient ne pas comprendre. Il était prénommé Ganar le Béquillard à cause de sa jambe de bois. Portant ses mains calleuses sur chaque côté de sa bouche pour faire écho, il hurla de sa voix rauque et autoritaire.

" Expédition vers une terre inconnue. On s’bouge le cul, le navire va partir ! "

Ils ne restaient plus que les aventuriers à embarquer et l’expédition pourrait commencer enfin…




Informations HRP:
Voici le lancement du rp de masse. Merci de bien lire le rp ci-dessus pour connaître toutes les informations. (Au dessus de l'image de l'aéronef, vous pouvez trouver un lien avec toutes les informations sur le fonctionnement de ces machines volantes.) Un ordre de passage devra être respecté. N'oubliez pas que ce sujet est prioritaire sur vos autres rp's, vous devez répondre en priorité sur celui-ci pour ne pas bloquer les autres joueurs. Les rp's ne doivent pas être obligatoirement longs. Le minimum demandé dans ce sujet sera de 10 lignes. A chaque fin de tour, le Maître de Jeu postera pour faire continuer l'aventure. Pour commencer, vous devez décrire votre arrivée sur l'aéronef. Attention, celui-ci ne décolle pas encore, il s'envolera à la prochaine intervention du MDJ.

Ordre de passage:
Paco Omawnakw Kwatoko
Elënna Cánendil
Atsarûth Lindoninquë
Hypérion Bar'Ahi => Inactivité
Vobryn Mar => Désistement
Azranya Lilyaniraq
Aêgon Barhateôn
Arl Nonja


Pour toutes questions, merci de contacter Elënna Cánendil ou
de vous rendre sur la Chatbox pour y croiser un membre
de l'équipe administrative.


Dernière édition par Maître De Jeu le Lun 18 Mar - 15:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neidrilh.forumactif.com


Parchemin d'identité
Race: Métamorphe aérien
Profession: Soldat d'infanterie


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Lun 4 Fév - 12:19

Le matin même de l'expédition, à laquelle Paco n'avait pas hésité à participer, l'excitation était à son comble. La veille avait été particulièrement compliquée pour ce qui était de trouver le repos, cette nuit d'agitation que le métamorphe avait passé était sans rêve, mais sans sommeil également. A quelques minutes de son départ, sa famille et tout le village l'avait suivi jusqu'à la sortie, où ils seraient à son retour pour l’accueillir.

Pour le voyage, le jeune seosaph n'avait rien prévu de particulier et s'était emparé de ses affaires habituelles, à savoir sa sacoche remplie de poudre, lotion, poison et une hachette précieuse à ses yeux. Il s'était mis en tête que ce serait une aventure comme il en avait tant connu, mais il pouvait essayer de s'affirmer cela autant qu'il le voulut... C'était unique. Paco trouva tellement dommage de ne pas avoir convaincue Evy de le suivre, son absence lui était relativement pesante, et la belle aux longs cheveux noirs lui manqua déjà...

La route jusqu'au rendez-vous se fit sans détour, sans embûche, comme si toutes les porte s'ouvraient à Paco vers l'inconnu. Le danger et l'adrénaline avait attisé sa curiosité, ainsi que l'espoir d'y trouver un précieux cadeau qu'il pourrait offrir à Evelyane. La perspective de nouvelles rencontres le réjouissaient, bien qu'il n'était pas particulièrement excité à l'idée de voir un Camrân ou un elfe d'ébène.

Arrivé au port, une brume recouvrait le paysage aux airs fantastiques. Une odeur particulière flottait, un goût que Paco n'avait jamais savouré. Ravi d'être témoin d'une quête qui sera sûrement écrite dans l'histoire, et contée à travers les âges, le guerrier seosaph s'approcha du gigantesque navire. Il en avait vu des répliques plus petites à Atarnelis, mais cet aéronef surpassa toutes ses attentes. Il était prodigieux, et Paco se promit de voler aux côtés de la puissante machine, au moins quelques secondes durant...

Le métamorphe rencontra le capitaine aux airs de pirate, qui n'était pas plus grand que sa jambe, mais dont l'autorité bien présente le fit déglutir de travers. Apparemment, il était le premier arrivé, bien qu'il n'avait pas encore regardé parfaitement bien aux alentours. Montant sur les marches qui menait à l'aéronef, un sentiment étrange lui parcouru l'échine. C'était la première fois qu'il irait aussi loin, sans savoir ce qui l'attendait...

-------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Haut-Elfe
Profession: Princesse - Lieutenant


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Lun 4 Fév - 12:34


« Femme qui voyage laisse voyager son coeur... »

L’heure était venue. Aujourd’hui, la vie d’Elënna prenait un tournant, un grand tournant. Aujourd’hui, l’expédition vers la terre inconnue débutait. Aujourd’hui, le monde regardait ses amis, ses proches ou ses ennemis partir pour une nouvelle aventure qui pourrait changer le visage du monde. Quelques jours auparavant, la jeune elfe avait appris qu’elle avait été choisie pour cette nouvelle aventure et rien n’avait pu lui faire plus plaisir. Depuis toujours, sa curiosité avait été le guide de sa vie. Chaque choix, chaque décision était influencée par ce défaut qui était pour elle une qualité remarquable et qui avait toujours su la mener au bon endroit. Et à ce moment très précis, la belle prenait la route d’Atarnelis, direction le mystère, une curiosité qu’il lui faudrait résoudre.

Elen était partie très tôt de Rigbarddan. La nuit était encore avec elle lorsqu’elle avait entreprit la traversée de la moitié du continent. Peu à peu, à chacun de ses pas, la lune finissait sa course dans le ciel pour laisser apparaître les premières lueurs du soleil. Emmitouflée dans sa cape, courant sans se fatiguer entre les arbres, au milieu des plaines ou près des points d’eau, elle ne tarderait pas à arriver à la capitale humaine. Ce ne serait pas la première fois qu’elle irait et chaque visite dans cette cité avait été surprenante à sa manière.

Enfin arrivée, la princesse en fuite traversa la ville, connaissant le trajet sur le bout des doigts. Il lui fallait rejoindre le chantier aéronautique qui était aussi le port aérien et le départ de cette quête qui semblait n’attendre qu’elle. Elënna marchait telle une machine, perdue dans ses pensées. Qu’allait-elle découvrir ? L’elfe qu’elle avait croisé la veille serait-il son partenaire d’aventure ? Il Elle avait appris qu’elle ne serait pas la seule représentante de sa race, mais elle espérait ne pas tomber avec n’importe qui tout de même. Il avait parlé d’une expérience inoubliable qui commencerait aujourd’hui-même mais celui-ci ne lui avait pas stipulé son rang, juste qu’il était dans l’armée. Peut-être qu’ils se retrouveraient que cet aéronef ? Elen bailla. La nuit avait été courte tellement l’excitation s’était faite pesante alors qu’elle s’était allongée dans son lit. Peut-être n’aurait-elle pas le temps et l’occasion de dormir beaucoup. Mais soit, tant pis.

Bien vite, la guerrière aperçut le but de cette marche pleine de réflexion. Le port aérien lui faisait face. Sans qu’elle s’en rende compte, son allure accéléra et ses pas se firent de plus en plus pressants. Le lieutenant avait déjà vu ces machines volantes mais jamais elle n’était montée à bord et n’avait cessé de s’imaginer la sensation de voler. Il lui tardait. Elle s’avança sur le quai qu’on lui avait désigné lorsqu’elle avait demandé sa route. Un petit bonhomme bondissait dans tous les sens, sa jambe de bois faisant un bruit infernal sur la pierre du sol. Muni d’un beau chapeau, il devait certainement être le capitaine du navire au vu des ordres qui fusaient dans tous les sens, fusant de sa bouche comme d’une mitraillette. Pas plus haut que la taille d’Elënna, elle s’avança vers l’aéronef alors qu’il se mit à gueuler comme un putois que le départ était proche.

Cette aventure promettait d’être riche en émotions ! Montant sur le moyen de transport sans gêne, la belle déposa son sac dans un coin sur le ponton, gardant ses deux sabres dans son dos. Elle s’assit sur le bord en bois du zeppelin, les pieds dans le vide et observa les nouveaux arrivants. Qui seraient ses compagnons de voyage ?

-------------------------------------



La ChatBox ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Haut-Elfe
Profession: Général


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Lun 4 Fév - 18:28

Une nouvelle matinée débutée depuis peu s'ajoutait à la longue liste de celles que j'avais déjà vécues. Bien sûr, toutes ces matinées n'étaient pas similaires. Certaines avaient été paisibles ou joyeuses, d'autres avaient été agitées, plusieurs, par le passé, avaient été sanglantes, horrifiques et tristes et quelques-unes avaient étaient exceptionnelles. Celle qui nous concernait en ce jour fatidique, s'annonçait clairement comme l'une de celles qui entraient dans la dernière catégorie citée.

En effet, ce jour était un jour à marquer d'une croix blanche dans ma longue existence car en ce jour, je débutais une nouvelle vie. J'allais entamer une nouvelle aventure pleine de mystère, une aventure qu'aucun de nous n'avait eu l'honneur de vivre avant nous. Enfin... Lorsque je disais ceci, je parlais en tout état de cause, de personnes vivant sur notre continent et pour cause. Avez-vous oublié qu'une personne s'était déjà aventurée de par-delà les mers ? Un barbare qui avait été capturé par les Câmrân. De mémoire, il me semblait qu'il s'appelait Arl ou quelque chose du genre. Je ne l'avais jamais rencontré, mais j'en avais eu écho au travers de quelques rapports et des bruits qui se rependaient entre nobles.

Toujours était-il que je me sentais de grande joie en ce jour. L'excitation était à son comble. J'allais enfin monter à bord d'une de ces machines dont j'avais mainte fois entendu parlé et que j'avais pu admirer en de rares occasions. D'après mes dernières informations, une machine d'un genre nouveau nous attendait et il me tardait d'y prendre quartier. Une machine historique, pour une virée historique et un équipage de la même acabit... Que de choses qui ne pouvaient que donner envie à n'importe quelle personne aimant l'aventure, de pouvoir inscrire son nom à leur côté, même si la gloire et la reconnaissance n'étaient guère mon leitmotiv. Non, juste ma soif d'aventure, ma curiosité légendaire et la perspective d'apprendre encore plus de choses étaient bien suffisantes et justifiaient à elles seules ma présence en ce lieu.

Il était très tôt dans la petite matinée lorsque j'avais quitté mon domicile, ma famille et mon "clan". Juché sur le dos de mon fidèle ami, nous avions avalé en un rien de temps, la distance qui nous séparait de la capitale humaine. Il avait tenu à m'accompagner, voulant être celui qui m'amènerait à bon port. Il faisait encore nuit lorsque nous arrivâmes. Après l'avoir remercié chaleureusement et lui avoir promis que je reviendrai, il était reparti en direction de chez nous. Il saurait se débrouiller par lui même, je ne m'en inquiétais donc pas. Assis depuis ce moment là, sur un banc du port aérien, à proximité de notre machine, j'avais eu tout le loisir de l'admirer et de voir l'équipage s'affairer. L'aéronef dépassait de loin mes espérances.

J'étais en plein songe lorsque le capitaine hurla de rejoindre le navire. Je pensais notamment à mes deux rencontres de la veille et à bien d'autres choses que je garderai pour moi pour le moment. Alors que je détaillais le capitaine, drôle de bonhomme, je vis un homme monter à bord. A son allure, il me fit penser à un Séosaph et cela me tira un sourire sympathique. Il y eut ensuite une silhouette que je reconnus de suite. Je me levais alors, ajustais mon casque, arrangeais mes effets et rejoignis à mon tour l'embarcation. Exit les facéties des jours précédents et toutes mes facettes, comme le roi me l'avait demandé, je me contenterai d'être le Général représentant de sa race.

Mes armes précieuses en place habituelles, j'adressais un salut amical à l'homme monté en premier, suivi d'un salut militaire à Elënna, affublé d'un "Lieutenant Cánendil" prononcé sur un ton formel qui seyait à mon rang martial. Je m'approchais d'elle, déposais mon sac à côté du sien et m'adossais juste à côté d'elle afin d'avoir une vue sur les futurs arrivants. Mon casque si distinctif a tête d'oiseau juché sur mon crâne et masquant partiellement mon visage, l'air suffisant et hautain caractéristique des elfes de haut rang et mon orgueil se lisant sans peine, je restais immobile et silencieux, attendant la suite des Evènements. Il me tardait de voir ce que les dieux nous avaient réservé et surtout... Quels seraient les autres membres qui se joindraient à nous.

-------------------------------------

" L'eau, goutte à goutte, creuse le roc. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Métamorphe terrestre
Profession: Mercenaire


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Mer 6 Fév - 9:25

"Le voyage, c’est la part du rêve"



Je me suis allongé, et j’ai regardé le plafond de la chambre que je venais de louer pour la nuit. Cette petite suite, composée d’une chambre à coucher, d’une garde-robe et d’un petit salon, était tout à fait appréciable pour une bonne nuit de repos, la veille de l’expédition. Lentement, je me suis endormi, et je me suis retrouvé perdu dans l’immensité du rêve. Je m’imaginais déjà sur un immense aéronef, volant dans les cieux à la recherche du savoir et de nouvelles contrées. Je me voyais tenter de communiquer avec quelques personnages étrangers de races inconnues, tout en rencontrant les membres de notre communauté. J’avais hâte d’en découvrir plus sur ce nouveau monde, espérant ainsi approfondir mes connaissances et mes pensées toujours avides de savoir.

Le lendemain matin, je me suis réveillé tôt, me suis lavé et j’ai manger un petit morceau. Ensuite, j’ai entrepris de faire l’inventaire des biens que j’avais préparé pour cette expédition, il y a de ça quelques jours. J’avais donc une cape de bonne coupe, taillée dans une belle étoffe elfique d’un bleu profond. Il s’agissait la d’une cape magnifique, taillée pour être somptueusement élégante et chaude grâce à sa doublure en fourrure. J’avais aussi pensé à prendre Rhétorique d’un passé, un livre que m’avait offert un ami elfe, il y à de ça quelques mois. Lorsque je l’ai contemplé une fois de plus, j’ai apprécié la souplesse de son cuir entre mes mais, et la beauté de la couverture sans égards. Je l’ai porté à mon visage, et j’ai retrouvé l’odeur de ces créatures. Un présent inestimable. J’avais bien sûr pensé à prendre mes deux lames jumelles, plus resplendissantes que jamais, ainsi que quelques provisions et autres.

Plus tard, lorsque les derniers préparatifs furent terminés, je pris la direction du chantier aéronautique. Tout en marchant, je ruminait à ce qui allait ensuite se passé. J’avais absolument hâte de découvrir les autres membres de la communauté. Il ne pouvait s’agir la que de gens remarquables, créatures magnifiques et douées pour quelques domaines que ce soit, pour avoir l’honneur de participer à ce voyage. Sur quoi allais-je donc tomber ? Cela me préoccupais de plus en plus, tandis que je me rapprochais à pas vif de ma destination. L’horizon, plutôt brumeuse rendait le port mystérieux et intriguant. Au bout de quelques instants, je parvins à repère la machine de mes rêves. Un somptueux aéronef se dressait à une dizaine de mètres de moi, magnifique et remarquable.

Bouche bée, Je mis un moment avant de me rendre compte qu’un petit homme, sautillant et marchant d’un pas rapide, faisait le tour du port tout en parlant d’une voie forte. Il cherchait et appelait les membres de l’expédition. Sa voie forte et autoritaire montrait là qu’il s’agissait d’une personne au fort caractère, fait pour commander quelques navires que ce soit. Il devait donc s’agir du capitaine du navire, et apparemment, j’étais en retard. Je me dirigea donc vers cet engin magnifique, tout en salut d’un signe de tête le Capitaine, qui me m’observait d’un regard lourd. Je vis alors que je n’étais ni le premier à arriver, ni le dernier. Il y avait là deux elfes, aux allures militaires à en juger par leurs armes, tranquillement installés, qui observaient le port et les nouveaux arrivants. Alors que je les gratifiais d’un salut, j’entrevis un autre membre, un autre métamorphe je dirais. Ne voulant point le déranger alors qu’il semblait être dans un profond moment de réflexion. Je m’installai donc à côté de l’elfe au somptueux masque qui recouvrait la plus grande partie de son visage, lui donnant un air charmeur et intriguant.

-------------------------------------



Invité, Si tu prend du plaisir à écrire, cela se sentira, et l'on prendra à vous lire !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Humain
Profession: Soldats d'infanterie


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Mer 6 Fév - 9:35

Enfin le jour était venus... Vobryn s'était levé tôt comme à son habitude, le soleil pointait timidement le bout de son nez alors qu'une légère brume matinale enveloppait la cité tel un voile protecteur. Nul doute que pour lui cela ne signifiait que de bonnes augures pour la mission qu'il lui incombait. En effet en ce jour d’Enedlossë les ordres étaient tombés, tous les aventuriers qui avaient été choisis pour l'expédition devaient se rendre au port aéronaval dans les plus brefs délais. L'expédition allait se mettre en marche vers les contrées inconnues des hommes. Par l’enchaînement de geste rapide mais méticuleux Vobryn m'y fin aux derniers préparatifs, ses maigres bagages à vêtement et quelques réserves de nourriture pour les petites faims solitaires, car en effet l'expédition ayant une grande envergure la nourriture serait fournie par le royaume.

*Enfin cette expédition prend le large, depuis le temps que j'attends cela... Finis les problèmes du continent, maintenant plus qu'un seul objectif menez à bien cette mission, et sans perte si possible.*

Les hauts dignitaires qui avaient désigné le jeune Mar comme responsable de la sécurité à bord du navire lui avaient clairement fait comprendre que son but principal était de surveiller le bon déroulement du voyage ainsi que la sécurité de l'équipage et des aventuriers se trouvant à bord. Bien que sachant que la moitié des aventuriers étaient soit des combattants soit des hommes et femmes hors du commun choisi par leurs peuples respectifs, Vobryn ne se faisait pas de soucis pour leur santé. Mais une chose étrange l'avait frappé, en effet ses instructeurs avaient rajouté à l'abri des oreilles indiscrètes qu'il devrait garder un oeil sur les membres "non humains" de l'expédition et rapporter leurs faits et gestes suspicieux. Signe que les hommes n'avaient pas oublié les vestiges des vieilles rancoeurs interraciales ! Mais tout cela étant des ordres Vobryn s'était juré d'y obéir. C'est donc d'un pas plus que certain qu'il se rendit sur le lieu de rendez-vous, sur sa route tout semblait calme, la plupart des villageois était surement partie assister aux fêtes de départs prévus à différents endroits, encore une excuse pour se saouler pensat-il. Le port aéronaval grouillait de monde, partout des myriades de gens couraient pour acheminer des grandes caisses ainsi que d'outillage nécessaire au voyage. Vobryn alla se présenter aux différents hauts dignitaires présents sur place et il aperçut sur le chemin un personnage qu'il ne pouvait pas rater, un homme très petit, avec pour jambe gauche un morceau de bois grossièrement taillé. Il hurlait à qui voulait l'entendre, et personne ne pouvait ne pas l'entendre.

" Expédition vers une terre inconnue. On s’bouge le cul, le navire va partir ! "

N'ayant pas envie de faire attendre ses collègues, le jeune homme fit ses premiers par sur la passerelle qui menait vers l'immense vaisseau, il était encore plus beau que tous les astronefs qu'il avait eu la chance de pouvoir apercevoir, en comparaison, ceux qu'il avait empruntés pour les vols d'essai n'étaient que de petit navire de marin d'eau douce ! C'est donc avec émerveillement et plein de bonnes intentions qu'il pénétrait sur le bâtiment. L'oeil vif et curieux il cherchait tout autour de lui le signe de la présence de quelques-uns de ses futurs compagnons. Il avait d'ailleurs ouï dire qu'une jeune Métamorphe qu'il avait connue durant ses premiers essais serait à bord du même astronef que lui. Ne voyant pour le moment personne qui aurait pu lui être familier, il prit les devants et alla inspecter avec quelques autres soldats le vaisseau tout en planifiant les tours de garde ainsi que le point stratégique de surveillance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Métamorphe aquatique
Profession: Navigatrice


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Mer 6 Fév - 9:58

     Si elle représentait son peuple, et elle en avait conscience, Azranya se définissait avant tout par ses fonctions de navigatrice… Donc de membre d'équipage. Ainsi, bien qu'Arl ne manquerait pas de les guider vers sa patrie, la jeune femme avait soigneusement fait ses devoirs en temps que telle. Elle avait donc méticuleusement étudié ses cartes pour savoir quel serait le meilleur chemin à prendre pour partir… Comme les courants marins lorsque l'on naviguait, les courants aériens avaient leur importance. Et ces derniers étaient aussi soumis aux caprices de la terre… Une alchimie délicate que l'on apprenait à connaître à force d'observation…

Contrairement à d'autres, elle avait quitté les siens bien avant les derniers jours précédents le départ. Dès l'annonce qu'elle ferait partie intégrante des membres d'équipage, elle s'était dirigée vers le lieu de construction des aéronefs. C'était là-bas qu'elle était certaine de trouver tout ce dont elle aurait besoin dans sa mission… On ne peut pas spécialement parler d'adieux déchirants ou alourdis d'une solennité inutile… La métamorphe s'était contentée de longuement s'entretenir avec leur chaman, parlant à cœur ouvert de ses craintes et de ses attentes ainsi que celles de ses futurs compagnon de route. Elle craignait plus que tout que ces nouveaux territoires ne soient que prétextes à de nouvelles luttes de pouvoir…

Emportant avec elle l'équipement qui avait déjà fait ses preuves lors de ses autres vols, elle était partie au petit matin, profitant des courants marins plutôt que de prendre la route terrestre. Rejoindre les chantiers et leur futur navire aérien ne présenta pas de réelles difficultés et elle fut même satisfaite de son délais de route. Les dernières touches étaient en train d'être mises et cela lui laissa le temps de sélectionner avec soin les cartes qu'elle emporterait avec elle. Elle prit aussi le nécessaire pour en tracer de nouvelles, sentant une pointe d'excitation devant cette immensité blanche qui n'attendait que ses traits…

Son seul regret fut de découvrir que son lieu de travail serait la chambre du capitaine... Bien qu'il puisse paraître spécial, la jeune femme ne craignait pas pour autant d'être enferme seule avec lui. Elle trouvait le bonhomme assez sympathique et il lui semblait que c'était réciproque, une entente cordiale qui ne pouvait être que prometteuse… C'était plus l'impossibilité de travailler lorsqu'elle le désirerait qui la gênait. D'autant plus que certaines fois cela nécessitait de veiller bien tardivement pour pouvoir pleinement profiter des étoiles et de leur position… Au moins avait-elle ses propres instruments de navigation et de quoi noter… Cela serait toujours mieux que rien ! Elle regrettait aussi de ne pas avoir pu parler avec leur mystérieux guide. Mais ce serait bientôt chose faite grâce à cette traversée !

Le jour J et ne tenant déjà plus en place, la jeune femme était déjà en train de faire les dernières mesures. Se sentant plus membre d'équipage qu'émissaire, elle appréciait le fait de pouvoir se déplacer librement sur l'aéronef. Elle n'osait pas vraiment aller voir les passagers, bien trop timide devant tous ces personnages ayant la lourde responsabilité de représenter les leurs… Elle observa ainsi leur arrivée, en retrait, se fondant dans le décors des autres membres d'équipage, ayant pris soin de se munir de tenues adéquats pour la traversée. Tous semblaient impressionnés par la structure de bois et de voile et elle en éprouvait une certaine fierté, même si elle n'avait pas contribué à sa construction. Après tout, elle faisait partie de l'équipage !

Le seul moment où elle ressentit l'envie de se mêler aux passagers fut lorsqu'elle aperçut un casque bien particulier qui ne lui était pas inconnu… La jeune femme se redressa, le sourire aux lèvres, prête à le rejoindre, secrètement ravie de découvrir ici et elfe avec lequel elle entretenait une relation un peu particulière. Mais lorsqu'elle put mieux le voir, elle fut stoppée net dans son élan. Il affichait un tel air de condescendance et de supériorité qu'elle ne le reconnu presque pas, venant même à se demander si elle ne s'était pas trompée. Ce décalage entre l'Astarûth qu'elle connaissait et appréciait énormément et celui qui venait de s'installer à coté de la jeune femme elfe était tellement important qu'elle préféra continuer à se cacher, un peu perdue, estimant qu'elle n'essuierait probablement qu'un refus méprisant… 

Lui lançant un dernier regard furtif, elle s'éloigna discrètement des passagers. Elle eut la bonne surprise de croiser Vobryn qui s'affairait déjà à ses tâches et qu'elle salua chaleureusement. Encore un peu décontenancée et un poil paniquée par tout ce monde, elle estima préférable de rester non loin de lui…

-------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Métamorphe terrestre
Profession: Général de l'Armée Terrestre


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Dim 10 Fév - 12:38

Un réveil tranquille dans une petite chambre d’hôtel d’Atearnalis, la capitale humaine. Aucun mal de tête, les idées extrêmement claires et une détermination sans précédent. Même le matin de ma promotion au grade de Général des Armées d’Idiamanth j’étais moins sur de moi qu’aujourd’hui (alors que je n’aurais jamais cru ça possible). Je me lève doucement, sans bruits et sans mouvements brusques, pour éviter de réveiller les deux belles qui dorment de chaque côté de moi. J’enjambe l’une d’elle pour mettre pied à terre dans la chambre. Nu, je me dirige vers la fenêtre dont j’ouvre les rideaux en grand, baignant soudainement la chambre luxueuse de la douce lumière du jour levant. L’une des belles entrouvre les yeux et pousse un léger gémissement en s’étirant et je la regarde en souriant. Puis je retourne mon attention vers l’extérieur et observe au loin l’océan et le port bien visible.

Dans quelques heures, j’embarquerais à bord d’un vaisseau pour une expédition sans précédent. A vrais dire, je n’étais pas anxieux du tout à propos de la destination en elle-même, mais plus à propos du voyage en lui-même. Après tout, l’équipe était composée de vraiment toutes les races, sauf les Elfes d’ Ebènes et les Elfes Sylvains dont aucune réponse ne nous était parvenue. Mais les Hauts-Elfes envoyaient deux de leurs meilleurs éléments. Gilh’Or m’avait tenu au courant des réponses qu’il avait reçu des autres capitales. Le clan Seosaph envoyait l’un de leurs soldats, un certain Paco quelque chose (un des noms bizarres que seuls les oiseaux peuvent avoir). Pour les Hauts-Elfes, leurs deux éléments étaient une lieutenante du nom d’Elenna et un grade supérieur du nom de … Ouais bon, j’ai oublié son nom. Les humains seraient représenter par un soldat du nom de Vobryn et mes cousins aquatiques nous envoyaient une navigatrice très expérimentée pour nous épaulés. Tout ce melting-pot de races pourrait ne pas faire bon mélange, ou alors il faudrait vraiment que chacun y mettent de sa bonne foi (ce que je compte faire, moi aussi) car un mot de travers et d’anciennes querelles pourraient bien réexploser. Etant donné que c’était à moi que revenait la charge de représenter Câmrân (avec un certain Hypérion que je ne connais ni d’Eve, ni d’Adam) et que Gilh’Or était l’origine de cette expédition, je me sentais un peu comme responsable de ce voyage en terre inconnue.

Je me dirigeai vers la salle de bain où je fis ma toilette en prenant mon temps (j’étais large avant le départ de l’aéronef). La nuit précédente avait été très agitée, et très agréable aussi. Etant donne que je n’avais aucune idée du temps qu’allait prendre cette expédition, j’avais décidé de me faire une dernière petite soirée dans la capitale humaine où je séjournais déjà depuis une semaine, pour les préparatifs du voyage. J’avais déjà rencontré le petit capitaine très nerveux et sa fausse jambe qui devrait nous emmener à destination, si tout ce passait bien. Je n’ai pas bu à profusion comme je peux le faire habituellement, mais je ne me suis pas gêné pour trouver de jolies filles afin de me satisfaire avant se long voyage d’abstinence. Les humaines ayant très vite les cuisses chaudes quand il s’agit de coucher avec un métamorphe terrestre (souvent mieux membré et plus sauvage que les simples humains) j’eu très facile à dénicher deux filles très attirantes pour des humaines, et à les ramenés dans ma chambre d’hôtel pour la nuit.

Lorsque je sortis de la salle de bain, celle qui avait ouvert les yeux s’étaient s’endormie dans les bras de son amie. Je commençai à m’habiller comme il se devait, montrant mes armoiries et mon rang, afin que les gens puissent voir à qui ils ont affaires. J’avais mon long manteau noir épinglé avec une tête de lion, dans mon dos j’avais accroché mon épée préférée (la plus grosse en fait, et celle avec lequel je peux faire le plus de dégâts) et à ma ceinture : deux lames plus courtes, ressemblant plus à des glaives qu’à des épées. Fini de m’habiller, je me redressai de tout mon long, et observa quelques secondes durant les deux belles qui pieutait toujours profondément. Je pris alors mon sac (assez lourd) chargé de vêtement de rechange pour le voyages ainsi que d’armes en plus (arc, flèches, poignard et épées simples) puis je descendis au rez-de-chaussée et paya la somme que je devais pour la semaine dans cette chambre assez luxueuse. Puis je pris enfin la direction du port.

En vingt minutes j’y étais, et je vis que la plupart des membres étaient déjà là et avaient déjà embarqué. Le capitaine s’agitait déjà en faisant claquer sa jambe sur le pont de l’aéronef. Je pris une grande inspiration, prêt pour ce grand voyage, puis posa un premier sur la planche qui me ferait monter à bord de cet engin, assez rassurant au final, vu son immensité. Windes a du faire un très très bon boulot pour ceci. Arrivé enfin sur le pont de la machine, j’observa les membres présents, les deux elfes étaient côte à côte, le métamorphe aérien très loin et le reste éparpillé un peu partout sur le pont, chacun plongé dans ses propres réflexions. Je fis un rapide salut au capitaine qui me le rendit. Puis déposa mon sac près d’une porte d’entrée vers les chambres. Et enfin je m’installa enfin accoudé au bastingage, attendant le décollage et le briefing du capitaine.

-------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Humain
Profession: Guerrier


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Dim 10 Fév - 15:52

L’air se réchauffait au fur a mesure que le matin progressé, sous la brise matinale qui mettait en désordre les fines gouttes de la bruine fraîche qui parvenait peu à peu à rendre les vêtements humides et inconfortable. Encore fallait-il en porter pour les trouver dérangeants, car ce que portait le Sverd n’était jamais rien d’autre qu’un simple kilt de fourrure. Son torse nu où serpentaient les tatouages de son clan qui allaient se perdre dans son dos lui-même barré de sa large épée. Même en cette fin d’hivers, le « dit » froid de ces terres était une agréable chaleur pour son corps aux autres habitudes. Pourtant il commençait à s'y habituer à ce monde inconnu. Les quelques semaines qui avaient défilés depuis que Gilh'Or avait décidé de le croire, quelque semaine riches d'expérience alors qu'il avait grandement travaillé la langue de se pays tel qu'il savait se faire comprendre avec bien plus d'aisance qu'à son arrivé. Même si ces phrases étaient parfois encore parsemées de mots de sa langue natale.

Quelques semaines où il découvrit les homme-bêtes. Des êtres qui se transformaient en animal comme bon leur gréaient... Il croisa les elfes, êtres respirant la grâce et à sa grande surprise, immortelle, même s'ils n'étaient pas protégés comme un bon coup d'épée lui avait affirmé Gilh'Or avec un rictus narquois. Arl n'imaginait pas qu'on puisse rester saint d'esprit quand la mort ne nous guetter point, mais là, nul ne vint nourrir son propre débat sur ce sujet. Puis vinrent les hommes. Des hommes tels que lui, quoique plus petit pour la majorité quand lui-même n'était que de taille moyenne chez lui. Oui mais chez lui, rien n'était aussi prospère, et rien ne permettait aux faibles de survivre. Ici, parmi ceux ayant le pouvoir qui étaient venus défiler devant lui, l'étranger, les faibles étaient présents... Sur ce point il n'émit aucun commentaire même si Gilh'Or, semblait comprendre cela. Soit.

Mais sa plus grande surprise jusqu'à présent, sur ces terres, restait les aéronefs. Il se souvenait en avoir croisé un, et n'avait su donner de nom a pareille abomination. Et aujourd'hui, il lui demander de se mêler à ce méli-mélo de races sur un de ces engins. Que dire, que faire, il n'avait pas le choix que de grimper sur cette aberration s'il voulait espérer rentrer chez lui. C'est pour cette raison qu'il était parti avec la délégation des méta-terriens pour la cité d'Atarnelis. Avec lui, deux hommes avec qui il monterait sur ce bout de bois volant, et une cohorte de valets et émissaires qui seraient là au départ. Le long voyage en remontant le fleuve l'avait conduit donc a cette cité aux proportions titanesques. Tant de parures grotesques qui rendaient aux bâtiments les mêmes allures que leurs propriétaires. Cette oisiveté ingrate lui irritait les yeux à tel point que de fuir sur cet engin volant lui semblait comme une libération.

Voilà des extraits de ce qu'avaient été ces semaines avant qu’il n’arrive sur cet étrange port. Des hangars immenses dans et entre lesquels serpentaient autant d’ouvrier qu’il pouvoir avoir d’habitant dans un des clans de chez lui… Dans cette fourmilière même le personnage si peu orthodoxe qu’il était passé inaperçu, pour son grand confort et c’est avec une étrange facilité dans cette cohue qu’il parvint à son but : l’aéronef.

Un fier bâtiment s’il s‘était réservé aux flots, mais l’énorme ballon qui le soulevait, au-dessus de ses mâts où des voiles d’un blancs immaculés attendaient d’être hissées. Du pont où un petit homme à l’air bourru et peu commode crié sur son équipage et notamment sur toutes personnes s’approchant de trop de son bâtiment. Ce dernier barrait la route sur la nacelle qui menait sur l’aéronef, ça n’empêcha pas Arl de l’emprunter tendant sans un mot la missive à l’homme qui le fixait avec attention. Il ne prit pas même de lire la lettre, une lettre qu’il avait lu plusieurs fois déjà car le barbare était le dernier arrivé…

-------------------------------------

Présentation du personnage



Spoiler Barbarian :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Métisse
Profession: Maître de Jeu


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Dim 10 Fév - 16:23


Le soleil se levait peu à peu, faisant fuir la brume épaisse qui flottait sur le port aérien. La lumière de l’astre baigna peu à peu les aéronefs, du plus petit au plus grand. Ganar le Béquillard sourit en voyage le beau temps guettait, rien de mieux pour naviguer dans les cieux. Le petit capitaine criait les derniers ordres à son équipage. A sa création, l’aéronef géant avait reçu un nom : l’Elros. Celui-ci trônait fièrement, attendant les voyageurs. Les voiles vrombissaient sous les coups du vent qui semblait aussi pressé que les aventuriers.

Peu à peu, les représentants des races montèrent à bord du navire. Toutes les ethnies étaient là, elfes, humains et métamorphes attendaient le départ du mastodonte. Quelques mousses s’afféraient déjà à leurs tâches, s’occupant des voiles, du poêle et du sizoufre. Le capitaine à la jambe de bois détailla les personnes qui montaient à bord de son Elros. Etonnants, guerriers, femmes et hommes, il y avait de tout pour tout le monde à priori. Un sourire carnassier s’étira sur son visage aux traits durs. Le voyage promettait distrayant, c’était certain. Retrouvant ses esprits, il bondit sur la passerelle qui menait au zeppelin. Portant une espèce de cor à ses lèvres, le nain souffla de toutes ses forces pour un dernier appel des troupes. Les mains chargés, les derniers membres de l’équipage, qui comportait une centaine de personnes, grimpèrent à bord, suivi du cap’tain.

La passerelle fut rapidement remontée à bord. Sur le quai du port, quelques servants attendaient le signalement du départ pour défaire les cordes qui tenait l’aéronef. Les aventuriers étaient tous sur le pont, regardant le petit homme. Il s’avança, tapant de sa jambe de bois le pont. Au centre de cette petite foule, il prit la parole.

" Ce voyage n’est pas destiné à faire de ce séjour de petites vacances. Le premier que je vois ne rien faire, sera jeté par-dessus le bord. J’aime quand tout le monde y met du sien. Même si ce n’est pas votre boulot, va falloir s’bouger un peu. C’est bien clair ? Ici, c’est moi le chef, alors quel que soit votre rang ou votre titre, je m’en fou royalement. Je m’appelle Ganar le Béquillard, mais vous pouvez et devez m’appeler capt’ain. Moussaillons, nous sommes sur le point de nous jeter dans une aventure qui nous mènera peut-être nulle part, j’espère que vous avez dit au revoir à votre famille, le retour n’est pas garanti ! "

Un sourire s’afficha sur sa frimousse. Puis dans un ordre muet, les centaines de petites mains qui composaient l’équipage de l’aéronef se mirent en mouvement, chacun rejoignant son poste. Les cordages qui maintenaient le navire au port furent détachés et le vent se mit à souffler plus fort dans les voilages.

" Mes chers aventuriers, pour le moment, je vous conseille de profiter du départ. Mais n’oubliez pas, si quelqu’un a besoin d’aide, faudra s’bouger un peu. "

Le capitaine regarda un par un les représentants et se retourna rapidement, se dirigeant vers sa cabine. L’équipage savait ce qu’il avait à faire, une petite sieste ne lui ferait pas de mal. Bientôt, le zeppelin quittait Atarnelis pour une destination inconnue. S’envolant dans les airs avec une élégance rare pour un géant, Elros laissait derrière lui la terre où il avait été construit pour survoler le continent. En effet, l’expédition se déroulait à l’Ouest de Thanyaliel, il fallait donc survoler les terres de Neïdrilh déjà connues. Alors que l’équipage vaquait à ses occupations, les aventuriers regardèrent le paysage qu’ils connaissaient si bien à des centaines de mètres sous eux. Après de longues minutes de vol au-dessus des lacs et forêts, la grande étendue bleue fit enfin son apparition. A l’horizon, l’aéronef semblait plonger dans le mystère, baigné de la lumière du soleil levant…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neidrilh.forumactif.com


Parchemin d'identité
Race: Métamorphe aérien
Profession: Soldat d'infanterie


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Lun 11 Fév - 19:38

Sur le grand pont, dont Paco admirait les moindres détails, il remarqua un petit coin dans lequel il s'y blottit confortablement. Posant son sac entre les pieds, à terre, le métamorphe resta debout, croisant les bras. Le vent ne soufflait pas encore fort sur son torse nu, mais ne tarderait à se faire sentir lorsque l'aéronef prendrait son premier envol... La tête haute, le dos droit, le menton légèrement relevé, le seosaph qui représentait fièrement sa race observait les nouveaux arrivants d'un œil curieux et bienveillants. Des hommes et des femmes, de toutes les races, embarquaient un à un. Certains se connaissaient et restaient en petit groupe, tandis que d'autre, comme lui, préférèrent la solitude. En temps voulu, Paco irait vers eux, mais la barrière de l'inconnu était un obstacle dur à franchir. La présence des elfes ne le dérangea pas plus que ce qu'il s'était imaginé, tandis qu'un métamorphe du clan câmrân pointa son nez. Le seosaph l'avait directement remarqué, impossible pour lui de laisser passer ce détail. La rancune de son peuple envers les métamorphes terriens était encore présente.

Soupirant, Paco cessa de jauger chacun des nouveaux passagers. Pour cette aventure, il devrait faire l'effort de mettre ses ressentiments de côté. Le capitaine monta à bord à son tour, et fit son monologue de départ tandis qu'une centaine de membres de l'équipage prenaient place. Le seosaph sourit lorsque le boiteux avertit qu'il jetterait les plus flemmards hors de l'aéronef... Il lui suffirait de se transformer, l'air et les nuages étant sa deuxième demeure, cela ne lui faisait pas peur. Ganar le Béquillard, voilà un type que je risque d'apprécier ! Se dit-il à lui-même. Lorsque le capitaine faisait allusion à ne plus revenir, le jeune guerrier pensa directement à Evelyane, qu'il avait laissé derrière lui. Même la mort ne l'empêcherait pas de la revoir !

Haussant les épaules, Paco se détendit. Il aiderait volontiers quiconque aurait besoin d'aide, tout en appréciant le voyage, et savourant le paysage d'un bleu infini qui s'étendait lentement devant lui... Le survol des contrées de Neïdrilh que l'Elros traversait était comme un au revoir, et le seosaph prit le temps de se rendre compte du voyage qu'il entreprenait. Avait-il bien fait ?

Les rayons du soleil levant vinrent réchauffer sa peau mâte. Cela fit un bien fou à ses pores et tout son épiderme, l'aidant à se détendre. Reprenant ses effets personnels, il marcha vers la porte qui menait à l'étage inférieur, avec l'intention de s'installer dans sa chambre. L'idée de se reposer ne l'effleura même pas, c'était une question de mettre un point sur les i, de se dire « ça y est, j'y suis ». Passant près du barbare, d'après qui l'expédition avait pris forme, il baissa légèrement la tête. Chez les seosaph, c'était leur manière pour dire bonjour, et une marque d'un certain respect encore sauvage, peu docile, à modeler avec le temps...

Après être passé en coup de vent dans sa chambre qu'il ne prit même pas le temps et le plaisir de détailler, il y laissa vulgairement sa sacoche sur le sol, jetée près du lit. Retournant nonchalamment sur le pont, il était prêt à suivre les commandements de son capitaine, comme tout bon soldat.

-------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Haut-Elfe
Profession: Princesse - Lieutenant


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Mer 13 Fév - 17:59


« Pourquoi avoir peur du bonheur ? »

Le soleil faisait peu à peu son apparition, perçant de ses doux rayons les nuages duveteux qui avaient parsemé le ciel tout le début de la matinée. La brume épaisse qui était réputée pour être toujours présente sur le port s’effaçait pourtant peu à peu comme pour offrir un bon présage. La brise légère mais fraiche fit voleter les cheveux d’Elënna qu’elle avait teint en brun pour le voyage. Elle ne voulait pas risquer de perdre son foulard et de dévoiler sa couleur blonde caractéristique des Lossëhelin. Ici comme sur Thanyaliel, elle n’était qu’Elen, Elënna Cánendil. Quelques mèches brunes vinrent cacher sa vision. D’une main distraite, elle balaya celles-ci sans y porter une grande attention.

Sur l’aéronef une centaine de personnes s’affairaient déjà à leurs tâches alors que le navire n’avait pas encore pris la route. Assise sur le bord du zeppelin, les pieds dans le vide et l’esprit perdu dans ses pensées, le lieutenant regardait les petites mains s’agitaient et s’occupaient des voiles. D’ailleurs, elle ne comprenait pas grand-chose à leur manipe étant donné que ce serait son premier vol. Peut-être essayerait-elle d’en apprendre plus au cours du voyage, mais pas de suite. Elënna posa son regard sur la passerelle où plusieurs personnes montaient peu à peu. Un elfe à casque étrange s’avança. L’autre haut-elfe. La demoiselle le reconnut à son équipement, beaucoup parlaient de lui et elle avait déjà croisé son heaume mais ne lui avait jamais parlé pour autant. Ou alors elle avait oublié…

Le Général monta enfin à bord. Il se tenait droit et un air hautain et supérieur se lisait dans chacun de ses gestes. Une petite moue de dégout s’afficha sur les traits de la belle. Elle aimait les personnes naturelles, pas celles qui se croyaient plus fortes que tout le monde. Pourtant, quand il se dirigea vers elle, elle effaça ce sentiment de son esprit et reprit un visage neutre. Sur un ton miliaire, la saluant du même air d’un « Lieutenant Cánendil », la jeune elfe le lui rendit.

" Général… "

A vrai dire, Elen ne connaissait même pas le nom de cet elfe qui se présentait devant elle et exercerait sur elle une autorité qu’elle ne pourrait éviter. Elle qui avait espéré être la plus gradée, c’était loupé. La guerrière croisa le regard de son supérieur. L’espace d’un instant, le temps sembla se figer. Elle connaissait ce regard émeraude mais impossible de se souvenir du lieu où elle l’avait vu. Après tout, ses pensées étaient tellement prises par l’excitation qu’occasionner cette découverte qu’elle avait l’impression d’oublier tout le reste. Secouant légèrement la tête, Elënna finit par se convaincre qu’elle n’avait pu qu’imaginer ses yeux d’une beauté révoltante, aussi beaux que les siens.

Le Général posa son sac près du sien et s’accouda sur le bord de bois. Lançant quelques regards furtifs à son chef pour le voyage, la curiosité semblait ne pas l’avoir quitté même si elle s’éloignait de ses terres natales. Peu à peu, des métamorphes montèrent à bord, des humains et le fameux barbare. Un sourire ravi s’afficha sur les lèvres de la brune. Elle devait lui reparler, plus tard, ils essaieraient de nouveau de communiquer pour le plus grand plaisir de la curieuse. Le bruit sourd revint. En effet, le capitaine, petit et jambe de bois donc, fit son apparition sur le pont. Il fit un discours qui en fit sourire plus d’un mais le doute se lisait sur les visages. Jetterait-il vraiment par-dessus le bord les incapables et les fainéants ? Pour le moment, il fallait juste profiter du paysage.

Elros décolla répondant à des ordres sourds que seul l’équipage semblait percevoir. Elënna ne bougea pas, se cramponnant quand même légèrement de ses doigts pour ne pas tomber. Peu à peu, ils s’éloignèrent d’Atarnelis et survolèrent les terres de Thanyaliel. Le regard de la belle admirait chaque beauté de la nature qui prenait une forme si petite vu d’en haut. Un sourire enfantin se dessina sur son visage avant de se ressaisir. Ici elle était lieutenant et devait faire honneur à son peuple ainsi qu’à son général. Le silence s’était installé sur le pont alors que les voyageurs regardaient leurs terres originelles se dérobaient sous eux. Bientôt, les territoires connus laissèrent place à la grande étendue bleue qu’était la mer. Le voyage commençait vraiment.

La jeune elfe ne put s’empêcher de sourire à nouveau et posa son regard sur son supérieur. Elle le détailla pendant un petit moment, pas si discrète que cela. Il semblait pensif et une certaine nostalgie brillait dans son regard, caché sous ce masque imposant et magnifique. Peut-être laissait-il une bien aimée sur Thanyaliel ? Elen soupira, personne ne l’attendait elle… Pourtant, il y avait cet jeune elfe qui lui avait en quelque sorte promis qu’ils se retrouveraient et qu’ils voyageraient ensemble. Le sourire et l’espoir lui revinrent. Balançant ses petits pieds dans le vide, Elënna prit la parole, s’adressant au Général.

" Mon Général… Pensez-vous que nous reviendrons ? Je suis ravie et honorée d’être ici mais j’ai encore des choses à faire sur Thanyaliel… "

Peut-être ne devait-elle pas parler de tout cela avec son chef mais il était le seul de sa race, le seul qui pouvait la comprendre à ses yeux...

-------------------------------------



La ChatBox ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Haut-Elfe
Profession: Général


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Jeu 14 Fév - 16:37

Ce bon vieux et cher soleil se levait peu à peu, chassant ce voile laiteux, comme s'il voulait nous saluer une dernière fois et nous offrir la promesse d'un d'un départ honorable. Au fur et à mesure que l'astre incandescent prenait son envol et que la brume se dissipait, une voile imperceptible se déposait dans mon coeur, comme si tout se brouillard venait y trouver refuge. Un pincement au coeur, je réalisais que je partais pour une endroit qu'aucun de nous n'imaginait ou ne pouvait se figurer. Était-ce la dernière fois que l'on verrait le soleil se lever en nos terres ancestrales ? Que trouverions-nous là-bas ? Mort ? Gloire ? Connaissance ? Joie ? Nulle réponse ne me parvenait, mais je ne pouvais me laisser happer par toutes ces mauvaises pensées. C'était un grand jour et j'avais la chance d'être un des heureux participants de ce que je considérais comme la plus grande aventure depuis la création de notre monde et de nos races.

Les gens avaient continuer d'affluer au fur et à mesure sur notre embarcation. Toujours en même place, je les avais tous détaillés au fur et à mesure qu'il se présentait à mes yeux verts, sondeurs et extrêmement pénétrants. J'analysais chaque personne, essayant de lire au plus profond de leur âme, à chaque fois que l'occasion se présentait de lire dans leurs yeux. Pour le reste, j'observais leurs faits et gestes, leurs manières et leurs attitudes. Ainsi, me faisais-je ma première impression de chaque être présent sur l'Elros.

Un homme était venu se poster à mes côtés. J'avais Elënna à ma droite et lui à ma gauche, adossé au bord de l'aéronef sur lequel la Lieutenant de mon armée s'était assise. Je le toisais quelques instants avant de me recentrer sur l'assemblée hétéroclite. Un câmrân... Nombre de choses passaient en mon esprit à ce moment là, mais j'en fis abstraction. Mes vieilles rancoeurs ne devaient pas être exprimées, notre cher roi me l'avait expressément demandé. Un homme bien différent de tous attira mon attention. Était-ce ce fameux barbare dont j'avais eu nombre d'échos ? Cela ne faisait nul doute. Malgré la curiosité et l'envie d'en savoir plus à son sujet, je me tins tranquille, restant à ma place. Si le destin voulait que nous nous parlions, alors cela arriverait sûrement. Il devait être un peu déboussolé par tous ceci et je ne voulais guère l'ennuyer d'avantage.

Bientôt, plus personne ne montait à bord. L'assemblée était réunie sur le pont et le capitaine en son centre tint un long monologue. Il avait du cran et cela me fit rire intérieurement. Jeter des gens par dessus bord ? Avait-il pleinement conscience de ses mots ? Croyait-il vraiment que tous accepteraient à grand joie ses ordres, les accueillant comme ceux d'une divinité ? J'en doutais. Toute fois, je ne ferai pas d'esclandres et me fondrait dans la masse, aussi longtemps que personne ne dépasserait mes limites, lui y compris. Mon respect n'était pas une chose l'on m'ordonnait, mais plutôt une chose que l'on gagnait au fil du temps. Je ferai donc ce qu'il y avait faire pour le simple bon fonctionnement des choses. On n'a rien sans rien et ceci est la base même de l'éducation que m'a dispensé mes parents et que tous les Lindoninquë perpétuaient aujourd'hui encore.

La magnifique machine prit son envol. Nous y étions. Plus nul marche arrière possible, l'aventure débutait. C'était là ma première expérience de vol et tout cela m’exalta au plus haut point. Pour le moment, nous avions droit à un peu de repos. Cela me laissait le loisir de profiter de la vue par dessus bord. Ces terres que nous foulions à l'usuel, elles étaient si petites vues de là où nous étions. Tout ceci ne pouvait que nous rappeler à quel point nous étions modestes, qui que nous soyons. Profitant de cet instant magique, je me régalais littéralement de ce qui s'offrait à mes émeraudes illuminées des milles feux de l'émerveillement. Elënna, présentement sur ma gauche, vu que je m'étais retourné, n'avait de cesse de me lancer des regards et je l'avais noté. Peut être se rappelait-elle de quelques aventures à mon égard, peut être essayait-elle d'établir le lien entre le jeune homme de la veille et moi, ou peut être était-ce autre chose. Je la voyais du coin de l'oeil. Elle y mit le temps, mais elle finit par parler. Ses mots me tirèrent un sourire malicieux et les mots qui sortirent de ma bouche, ainsi que le regard que je posais sur elle au moment de ma réponse, profitaient également de cette malice.

"Chère Lieutenant... Si vous avez des regrets, maintenant que nous avons décollé, m'est avis qu'il est un peu tard pour les formuler. A défaut, vous pouvez toujours passer par-dessus bord et espérer atterrir en vie sur la terre ferme. En revanche, ce que je peux vous garantir, c'est que je ne laisserai jamais une de mes plus loyale subordonnée et chère amie perdre la vie devant moi sans tenter quoi que ce soit. Je vous ramènerai à la maison et vous pourrez accomplir ces fameuses choses qui semblent si importantes pour vous."

Je lui avais parlé en elfique. Avant de replonger mes yeux sur le paysage qui défilait en contrebas, je lui adressais un clin d'oeil comme je savais si bien les faire. Peut être que ce dernier serait la clé qui ouvrirait les quelques verrous de son esprits qui la séparait de moi, ou, à défaut, qu'ils la mettraient au moins sur la piste de mon identité. Je poussais un long soupir. Nous n'étions qu'au début de cette aventure et qui sait ce qui pouvait bien nous attendre...

-------------------------------------

" L'eau, goutte à goutte, creuse le roc. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Métisse
Profession: Maître de Jeu


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Jeu 21 Fév - 10:24


[HRP: Tour d'Hypérion passé & Désistement de Vobryn...

A Arza de poster.
]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neidrilh.forumactif.com


Parchemin d'identité
Race: Métamorphe aquatique
Profession: Navigatrice


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Jeu 21 Fév - 10:43

     Si Azranya était en fait un ornithorynque, elle aurait préféré être une petite souris pour le voyage. Ou un chat, probablement plus habile et tout autant discret. Pourtant, elle ne pouvait pas se permettre de rester silencieusement dans son coin, elle avait un travail à accomplir. Et ce travail lui tenait suffisamment à cœur pour lui insuffler un minimum de courage, juste assez pour affronter la foule en gardant les yeux obstinément baissés ou rivés à l'une de ses cartes. Si la demoiselle, farouche, avait eu le temps de se familiariser avec l'équipage, suffisamment pour pouvoir aller se réfugier dans leurs pattes, il n'en était pas de même pour les fiers aventuriers représentant les occupants des terres… Ils avaient tous l'air si sûrs d'eux ! Pas forcément certains de ce qu'ils allaient découvrir en ces territoires vierges mais confiants en leur capacité à surmonter leurs futures épreuves. 

Le son du cor la tira de ses pensées, principalement des comparaisons où elle sortait rarement victorieuse. Le départ était imminent, le capitaine battait le rappel des troupes. Il allait être difficile de rester plus longtemps cachée dans un coin… Se focalisant sur le plaisir qu'allait lui procurer la découverte de nouveaux territoires, la jeune femme trouva assez de courage pour se rapprocher de ce petit monde, restant tout de même un peu en retrait. Plus ou moins derrière eux, en somme, profitant d'un détour du pont pour se camoufler dans l'environnement toujours en mouvement d'un bâtiment commençant ses manoeuvres… 

Ainsi positionnée, la métamorphe pouvait parfaitement entendre le capitaine faire son "discours de motivation", bien qu'elle ne soit absolument pas en mesure de le voir. Un sourire amusé se dessina sur son visage. Tout le monde serait sur un pied d'égalité avec lui et personne n'allait ménager sa peine… Mais elle savait qu'il serait un capitaine juste et droit. Elle lui faisait confiance pour cela… Par contre, il était évident qu'elle ne pouvait plus se cacher plus longtemps… Rasant les murs et essayant de ne déranger personne, avec plus ou moins d'efficacité cela dit, Azranya parvint à rejoindre le Capitaine alors qu'il se dirigeait vers sa chambre.

Se penchant vers lui, leur échange fut rapide sans que les autres puissent l'entendre. Elle venait juste s'enquérir de la direction qu'il voulait prendre pour traverser les terres. Après tout il y avait plusieurs choix possibles et si elle avait fait s propositions, le Capitaine restait seul maître de la décision finale. La métamorphe avait toutefois suffisamment confiance en son discernement et en son expérience pour qu'il prenne la décision la plus adéquate. Ce qu'elle entendit sembla d'ailleurs la satisfaire puisqu'elle hocha de la tête d'un air entendu. l'instant d'après ils se séparaient, lui allant vers sa cabine, elle vers le pont supérieur…

A nouveau elle rasa les murs, essayant de se faire aussi discrète ou insignifiante que possible. La jeune femme ne put s'empêcher de jeter un regard furtif vers Atsarûth. Il ne semblait pas l'avoir remarquée, ou ne voulait pas s'acoquiner avec elle, mais il restait à parler avec les siens… Enfin, elle vit ce qu'elle cherchait à atteindre ! Un sourire discret vint étirer ses lèvres alors que ses doigts s'enroulaient autour de la barre, caressant le bois avec un plaisir évident. Quelques mousses passèrent, constatant qu'elle allait s'occuper de diriger l'aéronef pendant quelques temps. Heureusement pour tous, elle n'en était pas à son coup d'essai et c'est avec douceur que le bâtiment quitta le port…

On aurait pu croire que la jeune femme s'était emparée de la barre par jeu, par hasard mais il suffisait d'une fraction de seconde pour reconnaître les gestes d'une personne expérimentée. Expérimentée et passionnée, faisant pleinement confiance à l'aéronef et le reste de l'équipage. Elle mit rapidement cap à l'Ouest, sans pour autant filer en droite ligne, préférant éviter les montagnes pour ne pas subir des courants trop violents… Les sensations n'étaient pas exactement les mêmes que sur un navire "normal" mais il  y avait des éléments suffisamment proches pour qu'elle se sente à l'aise. Et il serait difficile d'exprimer le plaisir qu'elle ressentit à voir l'océan s'étirer sous ses yeux !! Son sourire s'élargit encore, se faisant plus franc encore alors qu'elle même s'affirmait à son post, ne cherchant plus à se cacher…

-------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Métamorphe terrestre
Profession: Général de l'Armée Terrestre


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Ven 22 Fév - 14:49

Le vaisseau tanguait déjà sous mes pieds. Ce n’était pas forcément la meilleure sensation que j’ai vécue, mais au moins, je me sentais fier de la ressentir. Après tout, je me trouvais sur le plus grand aéronef encore jamais construit (qui s’appelait l’Elros d’ailleurs, même si en soi ce n’est pas forcément important et on s’en fout un peu). Tous les membres étaient désormais montés à bord, c'est-à-dire, outre les représentants de chaque race, il reste tout les autres humains (soit une petite centaine, à une vache près) dont les tâches étaient purement propres à l’aéronef et au voyage en lui-même. J’avais l’impression que la moitié de ces gens éprouvait une peur énorme à l’idée du voyage qui nous attendait, alors que moi, j’étais juste heureux (mais tout de même toujours anxieux par rapport à l’ambiance qu’il pourrait y avoir). De mon coin, j’observais tout ces autres représentants qui étaient là avec moi, eux aussi avaient l’air assez confiant. Tant mieux, c’était au moins ça. Après tout, tandis que l’équipage pouvait avoir peur d’un problème plus technique durant le voyage, sans vraiment penser à ce qui les attendrait de l’autre coté de l’océan, alors que nous, représentant des races, étions principalement là pour gérer ce qu’il se passerait une fois qu’on serait arrivé.

C’est alors que Ganar sur plaça à un endroit surélevé pour éviter qu’on ai trop à baissé la tête pour le regarder parlé, et, mettant bien sa fausse jambe en avant, il fit un speech d’une voix grasse, forte et autoritaire. De quoi redonner confiance à tout l’équipage. On pouvait sentir que cet homme était un expert en expédition (en le regardant bien, on pourrait d’ailleurs se demander si lui non plus ne venait d’ailleurs dans le monde) bien qu’à son timbre de voix, on aurait pu déceler une part de lui qui désirait que cette expédition ne se déroule pas bien sous tout ces aspects (en fait, cette expédition n’allait surement pas être une partie de plaisirs, alors autant prendre tout cela avec challenge). La représentante des métamorphes aquatiques était donc bel et bien de l’équipage, car c’est elle qui alla jusqu’à la cabine de direction et qui pris la barre afin de tous nous faire décoller.

Je tournai mon regard vers la capitale humaine, puis vers l’horizon ou seule une ligne droite se dessinait, et je perdit mon regard vers se vide remplis d’eau salée … Une irrépressible envie de plonger me saisit alors que le capitaine nain et unijambiste expliquait que tout le monde devrait faire quelque chose du voyage sinon il nous jetterait par-dessus bord (oui, bien que je sois un métamorphe terrestre, l’eau est quelque chose qui j’apprécie fortement, pour nager bien sur, la boire c’est autre chose). C’est alors que je sentis le gigantesque aéronef se soulever doucement, et me retourna vers l’intérieur du vaisseau et vis tout le corps de l’équipage s’afférer sur les voiles et autres choses afin d’avoir un décollage optimal, ce qui réussis. Malgré cette nausée que j’ai à chaque fois que je m’envole à bord d’un aéronef (je ne vomis pas non, j’ai juste une nausée, un haut le cœur).

Je ne me dirigeai pas vers les autres représentants, non établir des liens, ca sera pour plus tard, non j’allai jusqu’à la chambre qui m’avait été attribué, trinsballant avec moi tout mon bordel d’armes et de vêtements de rechange. La chambre était assez spacieuse et confortable. C’était déjà ça. Une fois tout ranger, je retournai vers le pont pour donner un coup de main, et éventuellement discuter avec quelqu’un ! Ce n’était que le début d’une longue expédition, et la première étape consistait à montrer aux simples humains que nous n’étions pas supérieur à eux dans ce voyage.

-------------------------------------



Dernière édition par Âegon Bârhateôn le Ven 1 Mar - 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Humain
Profession: Guerrier


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Ven 22 Fév - 16:37

A peine Arl avait il posé pied sur le bâtiment que l'étrange ballottement de ce dernier lui fut agréable. Malgré la répulsion que lui inspirait cette invention, le léger tangage sous le flots des courants d'air lui rappela celui des navires de chez lui sur la mer gelée. Un sourire étirra ses lèvres.
Il s'engageait sur le pont vers une extrémité tranquille de l'immense navire, que déjà le capitaine commençait un bref discours. Tournant la tête pour mimer l'attention, il ne compris que quelques tirades malgré le travail effectuer dans la langue commune à ces terres. Le capitaine avait un affreux accent qui déformait ces mots. Toujours est il que c'était des ordres qui fusaient et qui mettaient en action la multitudes d'aériens, et avant même qu'il ait atteint le bastingage b'abord, ils prenaient de la hauteur. Posant son sac sur le pont et son épée contre la rambarde, il pencha la tête par dessus et fut effaré de voir la vitesse à laquelle ils quittaient la terre. Des minutes rapides qui défilèrent comme le sol sous eux,, porté par des vents vers l'ouest aux mains d'une barre aguerrie alors que les voiles se gonflaient et que les hélices commençaient à émettre un vrombissement qui ne les quitterait plus ces prochaines semaines. Arl ne savait que trop attendre de ce voyage, l'espoir de retrouver les siens et ses terres, mais où entre ces milles flots. La direction prise avait été déterminé de par les courants voisins aux continents dans lesquels le sverd avait été pris avec son bateau. Mais il ne connaissait pas les étoiles au dessus de lui et il faudrait un bel hasard pour retrouver les siennes.
Se lassant de sa contemplation du sol effilant, il revint à l'intérieur de l'aéronef s’asseyant dos contre bord enroulant un bras autour de son épée.
Il observa alors les manœuvres d'hommes aguerris dans les voiles dans lesquelles se profilaient les rayon du soleil faisant éclater leur blancheur. La dextérité de ces derniers dans un environnement où la moindre erreur promettait la mort le rendait admiratif alors que lui même avait décidé de ne pas se lancer dans de telles acrobaties. Il irait remonter les ressorts le moment voulu, cet l'effort lui offrant probablement le loisir d'oublier ses penser. Mais pour le moment il choisit de rester spectateur entre tout ce mélit mélot d'hommes de toutes races.

-------------------------------------

Présentation du personnage



Spoiler Barbarian :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Métamorphe terrestre
Profession: Mercenaire


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Sam 23 Fév - 5:39

L’aube se leva, peu à peu, révélant les paysages environnants dans toutes leurs splendeurs, jusque là dissimulés par l’épaisse brume matinale qui habitait le port. Les reliefs se firent de plus en plus distinct, à mesure qu’apparaissait un ciel bleu sans nuages, ou trône un astre étincelant. Le soleil rayonnait plus que jamais. Hypérion était tout émoustillé par cette aventure, mais une part d’inquiétude rôdait toutefois dans ses pensées. Il est vrai que l’on ne sait pas ce qui nous attend de l’autre côté de l’autre côté des océans, ce nouveau monde peu bien regorger de chose que nous somme loin d’imaginer, même lors de nos pensées les plus sombres. Que va t-il nous arriver, et que trouverions nous là bas ? Impossible de savoir si ce n’est en affrontant les dures réalités de l’inconnu, nos peurs les plus sombres, en allant de l’avant. Hypérion était donc quelque peu agité et inquiet quand à ce voyage vers un monde extérieur, guettant les membres de l’expédition qu’il parint à apercevoir, ainsi que les nombreuses personnes qui vaquaient plus ou moins à leur occupations en vu du départ.

Quelques instants plus tard, la passerelle menant au zappelin fût remontée à bord, dans un bruit de panique pour le personnel qui se dépêcha de terminer les tâches que le Capitaine avait confié. Le départ si attendu allait enfin avoir lieu. Alors que les membres terminaient la tache qui leur avait été assignée, le petit homme attira l'attention des passagers afin de prendre la parôle. Pendant son monologue, Ganar le Béquillar exposa ce qu'il attendait de nous. Un discour plein d'autorité qui montra aux passagers de ne pas se risquer à le contredir. Un homme fort respespectable qui meritait son post de capitaine d'Elros. Hypérion réalisa que seul cette autorité permanente au sein des passagers leurs permettrait de survivre à ce dur voyage. L'obéissance aux règles et aux ordres leur permetta la vie. Le but de la vie n'est pas d'agir selon ses desirs. Le devoir passe d'abord, et c'est la le tribut que le destin exige de nous. Sans cette part de risque et d'aventure, la vie n'aurait pas lieu d'être, ou serait alors insupportablement banale et inutile. Un voyage, quelle qu,il soit est une entreprise périlleuse, et même les plus sages et les guerriers risques d'y trouver la mort. Mais la cause de ce voyage est noble, et si je dois aller à la mort, j'y vais de bon coeur car ce sacrifice contribuera à la decouverte de l'inconnu. Un geste pas très anodin, soit, mais s'il permet de sauver un compagnon, un ami, je le ferais. La vie est précieuse, mais sans ceux qu'on aime, elle ne parait plus qu'amère.

La principale chose qui lui vint a l'esprit après ce long moment de réfléxion, fût d'inspecter, une fois de plus, l'état de ses lames. Hypérion tira donc l'une de ses lames de son fourreau de cuir respectif attaché à son dos, et entreprit de l'observer avec la plus grande attention. Un guerrier digne de ce nom est censé savoit entretenir son équipement, dont l'épée est la pièce maittesse. Il y a quelques années de cela, l'un de ses maitres d'arme lui a un jour clairement fait savoir "Tu peux partir avec une armure rouillée, te lancer dans l'inconnu avec des lames cabossées ou emoussées. Toutefois, si tu veux revoir la lumière du jour, inspect régulièrement ton équipement. Comme on s'occupe d'un cheval, comme on s'occupe d'un ami, tu dois prendre soin de ce que tu utilise. Sans cela ne part pas."Hypérion observa donc ses lames d'origine elfe l'une après l'autre. On dit que celles si sont plus fines et plus legères que celles des humains et des gens d'autres races. C'est ce pourquoi les elfes sont réputés pout etres de redoutables combattants, cependant plus connus pour leur sagesse inestimable. Hypérion était donc des plus chanceux d'avoir en sa possession ses deux merveilles.

Et c'est alors que le dirigeable s'éleva au dessus des flots qu'Hypérion observait de nouveau. Puis ils montèrent plus haut que les arbes, le vent les poussant vers les cimes, toujours plus loin et plus haut. Un souffle d'air chaud permit au dirigeable de poursuivre son ascension, jusqu'a dominer un ocean d'arbres et de verdure. Et c'est enfin qu'ils distinguèrent la grande étendue bleu. Quand Hypérion se pencha de nouveau par dessus le bastingage pour jetter un coup d'oeil en contrebas, il en eu le souffle coupé. Tous lui paraissait si petit, il ne distinguait plus qu'un tapis uni de verdure. L'horizon paraissait reculer, alors qu'en même temps son champ de vision s'élargissait. Les vents semblaient s'amuser, propulsant sans cesse le dirigeable vers les cieux.



-------------------------------------



Invité, Si tu prend du plaisir à écrire, cela se sentira, et l'on prendra à vous lire !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Métisse
Profession: Maître de Jeu


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Ven 1 Mar - 7:07


Ce fut sous les regards émerveillés des voyageurs que l’Elros avait pris son envol et survolé maintenant l’étendue d’eau bleue que l’on disait infinie. Aujourd’hui, un de buts de cette expédition était de prouver qu’il y avait bien autre chose, une autre forme de vie sur le monde de Neïdrilh et l’excitation était à son comble. Qui pouvait bien savoir ce qu’ils découvriraient ? Alors qu’une des jeunes aventuriers avait pris la barre car elle était aussi un des membres de l’équipage, tout le petit monde s’affaira toujours plus à ses tâches, les plus faciles comme les plus ardues. Et voilà que l’aventure commençait réellement, bercée par les ronflements qui s’échappaient de la cabine du capitaine.

--------------------

Deux jours passèrent et la chaleur se fit de plus en plus présente. Le soleil était déjà à son zénith et quelques gouttes de sueur perlaient sur les fronts de mousses. Depuis plusieurs heures, les rayons du soleil brûlaient la peau des voyageurs mais les ordres du nain qui était en charge de l’aéronef, fusaient toujours autant. Et peu à peu, les représentants des races avaient dû se fondre dans le décor et aider. Certains frottaient le pont, d’autres nettoyaient les rambardes en bois alors que les derniers apprenaient à faire des nœuds dignes des plus grands marins. Le capitaine sortit de son antre et posa son regard interrogateur sur le ciel. Quelque chose se préparait. En effet, le ciel prenait une couleur foncée et les nuages montaient dans une teinte menaçante. L’horizon était semblable de tous les côtés. Aucun doute, ils n’avaient plus le choix. Bientôt, une perle de pluie vint s’abattre sur le nez du nain qui avait toujours le visage présenté vers le ciel. Rapidement, il grimpa à une corde –avec sa jambe de bois oui oui – et gueula pour changer :

" MOUUUUUSAILLONS ! Qu’on s’occupe des voiles et ranger vos petites affaires personnelles, nous allons aujourd’hui vivre une nouvelle aventure. R’gardez devant vous et appréciez vos derniers moments sous la chaleur, bientôt vous serez noyés sous les abats d’eau de la tempête qui approche. Et pour ceux qui demanderaient : NON NOUS NE POUVONS PAS LA CONTOURNER ! "

Comme pour lui répondre les voiles se mirent à claquer sous le vent alors que des bourrasques violentes se mirent à souffler. Le ciel gronda et un éclair blanc zébra le ciel. Un sourire ravi et inquiétant s’afficha sur les traits durs du capt’ain. Il aimait l’aventure et les défis, il allait être servi. Cependant, ce n’était pas le cas de tous les membres de l’équipage alors que certains regardaient la tempête approcher avec des yeux effrayés et une bouche bée. Le nain à la barre, l’Elros fonça droit devant, dans les méandres de l’enfer. Les passagers les moins stressés rabattirent les voiles sur les mats alors que d’autres ramassaient tout ce qui traînait pour les balancer dans la calle…

Une première secousse. Un seconde. Aucun doute, ils allaient tous mourir. Un rire résonna dans les nuages, Ganar semblait aux anges… Quel fou… Bien vite, des trombes d’eau se mirent à tomber sur le bateau, faisant un vacarme insupportable sur le pont. L’aéronef commença à être secouer dans tous les sens et chacun cherchait une prise à laquelle s’accrochait pour ne pas tomber dans les eaux tumultueuses qui se trouvaient en dessous et qui semblaient, elles aussi, vouloir leur mort. Le zeppelin se penchait dangereusement, faisant des demi-tours que le capitaine ne commandait pas du tout. C’en était fini pour eux…



HRP: L'ordre de passage est repris normalement. Attention, je n'accepterai pas ça toutes les semaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neidrilh.forumactif.com


Parchemin d'identité
Race: Métamorphe aérien
Profession: Soldat d'infanterie


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Mar 5 Mar - 10:08

Les dernières vingt-quatre heures n'avaient, en fait, pas été ce que Paco aurait espéré. En effet, l'idée de se prélasser lui avait maintes fois traversé l'esprit, mais il ne put même pas avoir quelques heures d'affilée pour respirer un peu. Gérer l'Elros était un réel travail d'homme, et une fois l'effort commencé, il ne fallait guère s'arrêter sous peine de s'attirer les foudres du petit capitaine qui faisait frémir le seosaph à chacune de ses inspections...

Cela faisait des heures que le soleil tapait sur sa peau basanée, mais lui qui venait d'Yhbi n'avait guère l'habitude de supporter telle chaleur. Pour passer le temps, le métamorphe avait fait la connaissance de plusieurs passagers, qu'ils soient invités ou employés. Il ne s'était cependant pas approchés de certains représentants des races, comme les elfes, que Paco ne supportait que moyennement. S'étant faufilé, pour l'espace de quelques minutes afin d'échapper au courroux du capitaine, le seosaph regardait devant lui. S'approchant du bord, il baissa le regard vers le vide qui menaçait de tous les engloutir. « La vache... Si je sautais d'ici, ce serait le plongeon de la mort » Paco réfléchit bêtement à l'éventualité de tenter cette expérience, avant de ricaner bêtement « Ça en vaudrait la peine, mais bon ! »

Tout à coup, le métamorphe sursauta au son de la voix du nain boiteux. Il avait eu peur de se faire repérer, mais il ne s'agissait pas de cela... En effet le ciel s'était assombri, et semblait vouloir abattre des torrents de pluie sur leurs pauvres carcasses. Paco s'interrogea, mais le minuscule capitaine à la jambe de bois avait déjà répondu à sa question tacite. Cet aéronef n'a encore jamais été utilisé. Personne ne sait si il peut supporter la colère des cieux. » Le seosaph sortit discrètement de sa cachette, certains étaient déjà en train d'exécuter les ordres, tandis que d'autres ne savaient pas quoi faire de leur dix doigts.

Il y avait, malgré le danger, l'adrénaline qui excita Paco. C'était justement pour ça qu'il était venu : pour l'aventure et les incertitudes du temps qui aimaient jouer des tours farfelus aux voyageurs des airs. Lui qui en était un depuis que son totem fut dévoilé au grand jour, il reprit confiance en lui. Des milliards de gouttes d'eau se mirent à tomber, se multipliant, alors que le vent les balançait en tout sens. Le seosaph n'avait pas mangé ces dernières heures, ce qui n'empêcha pas son estomac de se retourner complètement. Marchant vers un groupe d'hommes qui s'affairaient à nettoyer les vagues d'eau qui déferlaient dans l'Elros, il tituba plusieurs fois, espérant trouver appui sur n'importe quoi... ou n'importe qui.

-------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Haut-Elfe
Profession: Princesse - Lieutenant


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Mer 6 Mar - 8:31


« La vie est une chance, saisis-la... »

Le temps était merveilleux, qui pouvait bien se douter que tout cela changerait dans un peu plus de quarante-huit heures ? Toujours perchée sur la rambarde du bateau, n’accrochant qu’artificiellement celui-ci, Elënna semblait dénuée de toutes peurs du vide qui pouvaient s’offrir à elle alors que son regard se perdait dans l’immensité bleue qui s’étendait sous l’Elros. Elle avait enfin osé adresser la parole à son supérieur. Un sourire amusé s’était étiré sur le visage du Général et il avait fini par plonger ses prunelles dans celles de la belle. Les quelques mots qui fusèrent de sa bouche furent prononcer en elfique. Ne parlait-il pas la langue universelle ? Ou préférait-il s’adresser à quelqu’un de sa race par la langue qui les reliait ?

" Chère Lieutenant... Si vous avez des regrets, maintenant que nous avons décollé, m'est avis qu'il est un peu tard pour les formuler. A défaut, vous pouvez toujours passer par-dessus bord et espérer atterrir en vie sur la terre ferme. En revanche, ce que je peux vous garantir, c'est que je ne laisserai jamais une de mes plus loyale subordonnée et chère amie perdre la vie devant moi sans tenter quoi que ce soit. Je vous ramènerai à la maison et vous pourrez accomplir ces fameuses choses qui semblent si importantes pour vous. "

La belle fronça les sourcils à ses propos. Lui, lui adressa un clin d’œil qui parut familier à Elen. Le Général reposa son attention sur les paysages qu’ils survolaient. L’elfe était élégant, sans aucun doute et la demoiselle avait une impression de déjà vu, vu très récemment, quand elle détaillait ses mimiques et ses gestes. Puis elle secoua légèrement la tête. Qui qu’il soit, l’heure n’était pas aux retrouvailles et la seule personne qui hantait ses pensées depuis la veille était le jeune elfe prétentieux et enfantin qu’elle avait rencontré. Jamais le lieutenant aurait pensé pouvoir s’attacher à une personne tel que lui mais elle n’avait pas choisi. Atsa serait certainement un très bon ami car elle n’était pas certaine de vouloir plus avec quelqu’un de si différent d’elle. Bref, Elënna ne regrettait en rien d’avoir pris ce vol direction l’aventure, c’est ce qu’elle voulait depuis toujours. Puis les propos de son chef lui revinrent en mémoire. Il ne laisserait jamais mourir une amie devant lui, sans se battre du moins. De plus, il lui fit une promesse muette, celle de la ramener chez eux. Les joues de la belle rosirent légèrement alors qu’elle remuait son nez comme à son habitude.

" Je ne regrette rien mon Général. Merci mon Général… "

Sur ce, les deux haut-elfes replongèrent leur attention sur le début de leur périple. Plus un mot ne sortit de leurs bouches, ils profitèrent juste de l’instant. Le temps pour parler viendrait certainement plus tard.

--------------------
Le voyage avait enfin commencé et deux jours étaient déjà passés sans que rien ne se profile à l’horizon et Elen doutait que cela vienne de suite. Bien que la curiosité la démangeait, elle serait patiente, elle attendrait la nouvelle découverte. Croisant de temps à autre son supérieur, ils ne s’étaient pas adressés de nouveau la parole, juste pour s’échanger quelques politesses mais la guerrière voulait en savoir plus sur celui qui l’accompagnait. D’ailleurs, était-ce lui qui l’avait choisi pour cette quête ? Elle en doutait, après tout, elle ne le connaissait ni d’Adam, ni d’Eve. Seules quelques rumeurs et racontars étaient parvenus à ses oreilles mais elle n’en savait pas plus. Il était vrai qu’elle en savait peu sur les personnes qui composaient les rangs de l’armée. A part ses hommes qu’elle côtoyait tous les jours, les autres soldats de l’armée elfique ne l’intéressaient guère. Mais là c’était une tout autre question. Ils étaient seulement deux haut-elfes, Elen se devait d’en savoir plus.

Une fois de plus, la belle elfe s’était réfugiée dans les cordages des voiles, ses cheveux bruns flottant dans les vents maritimes. Les yeux fermés, profitant de la brise fraîche sur son visage, Elënna ne voulait plus redescendre pour subir l’atroce chaleur qui hantait le pont. Ayant passée toute la matinée à frotter le plancher, elle en avait assez et voulait un peu de tranquillité, hors des gueulantes que pouvait pousser le capitaine et des rires rauques de l’équipage essentiellement composé d’hommes. Pourtant, son calme ne dura pas longtemps alors que les voyageurs s’agitaient tous sur le pont, se rassemblant pour écouter Ganar le Béquillard, une fois de plus. Alors qu’il commençait son discours, le lieutenant se laisse glisser sur une corde, arrêtant sa descente un peu au-dessus du nain. Celui-ci avait raison, une tempête approchait. Quelques visages parurent effrayés alors que d’autres ne réfléchirent pas et les petites mains se mirent vite à obéir aux ordres.

En à peine quelques minutes, l’aéronef se mit à tanguer sous les bourrasques de vent violent et des trombes d’eau se mirent à s’abattre sur le pont. Alors que certains vidaient l’eau qui s’engouffrait un peu partout, Elen s’agrippait à sa corde qui s’envolait avec le vent. Serrant les dents et jurant, elle finit tout de même par se glisser au sol, tombant avec une agilité féline entre les personnes qui courraient dans tous les sens. Et merde… Soupirant, la jeune elfe se releva et courut vers un homme qui était coincé sous un tonneau qui lui était tombé dessus. Elle poussa de toutes ses forces le baril de bois pour finir par le faire rouler plus loin. Le moussaillon put enfin respirer et la remercia d’un hochement de tête. Elënna eut à peine le temps de sourire qu’une poutre en bois vint la percuter de plein fouet, lui entaillant la joue droite et l’envoyant valser plus loin, embarquant quelqu’un avec elle. Dans la chute, elle eut à peine le temps de remarquer le casque si particulier de son général. Et merde une fois de plus… Voilà qu’elle fauchait son supérieur.

La belle n’eut pas le temps de réfléchir plus longtemps car dans son roulé-boulé, traversant la largeur du pont, approchant le bord dangereusement, elle voyait la chute arriver. Plantant ses ongles dans le bois du pont, Elen réussit à attraper une corde de justesse, son corps balançant dans le vide… S’accrochant de toutes ses forces, il n’y avait plus qu’à espérer que quelqu’un ait la bonté de ne pas la regarder mourir bêtement…

-------------------------------------



La ChatBox ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Haut-Elfe
Profession: Général


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Sam 9 Mar - 9:36

Deux journées s'étaient écoulées à bord de cette machine volante. L'elfe casqué que j'étais avait trouvé ses marques au sein de l'équipage. Travailler ici me rappelait grandement ma lointaine jeune, dans une époque lointaine pendant laquelle j'étais simple soldat, trimant dur pour évoluer, mais aussi et surtout pour sa communauté. Tout ceci, à peu de choses près, était similaire à l'armée alors je m'y adonnais à coeur joie. Qui plus est, je n'avais pas grand chose d'autre à faire et c'était là un bon moyen de tuer l'ennuie. Rester oisif alors que d'autres s'affairaient devant moi ? Et puis quoi encore ? Il en était hors de question. Proposant ma modeste aide partout où elle pouvait être accueillie, j'avais ainsi pu tourner à de nombreux postes et ainsi apprendre nombre de choses. Ma curiosité légendaire en avait eu pour son compte.

Je ne savais plus depuis combien de temps je trimais et j'avais même commencé à perdre la notion du temps, tant et si bien que je ne savais même plus à quel moment de la journée nous en étions rendu. Je pensais pouvoir aller méditer un peu car mon corps me le réclamait, mais mon attention fut happée par un point sombre dans le lointain, un mauvais présage. Une tempête ? Sur mer c'était déjà assez problématique alors dans les airs... Mes yeux passèrent par dessus bord et plongèrent dans le vide et bientôt, mon coeur et mon estomac les rejoignirent. Tomber d'aussi haut, peu importe ce qu'il y avait en dessous, c'était une place pour le royaume des dieux avec un peu de chance, si jamais l'âme y survivait, ce qui n'était pas garanti.

Très vite, le ciel s'assombrit et le temps se gâta. Le nain qui nous servait de capitaine débarqua de nulle part et de partout à la fois, comme à son habitude, captivant son auditoire comme il savait si bien le faire. Ses propos étaient toujours aussi "spéciaux" et il avait également son air déluré bien visible sur son visage lorsqu'il s'illuminait de ce sourire qui me semblait plus être un rictus de démence qu'autre chose. La tempête et ce qu'elle apportait semblait l'exalter, pour ne pas dire exciter. Sur le pont, c'était la folie. Les gens allaient en tous sens. Entre les apeurés et les affairés, il était bien difficile de se frayer un chemin dans cette cohue alors que même l'Elros s'y mettait, faisant sans cesse changer l'inclinaison du sol. Nombreux étaient ceux qui perdaient l'équilibre et nombreux étaient les objets qui venaient heurter des personnes, se fracasser ça et là ou passer par dessus bord. Un groupe de brave s'affairait à retenir un cordage dont je ne voyais pas trop à quoi il servait de là où j'étais, mais s'ils étaient aussi nombreux, c'est que cette corde devait être importante. Les rejoignant tant bien que mal avec quelques autres membres de l'équipage, nous parvînmes à rattacher la corde qui avait tenté de se faire la mal. Sa félicitant mutuellement de leur actes, ils se donnaient l'accolade et j'en profitait pour m'éclipser. Si je pouvais prendre sur moi même, me demander de faire ce genre de pratiques avec des hommes, très peu pour moi. J'avais mes limites.

M'éloignant du mieux que je le pouvais, je tentais de rajuster mon casque imposant. Il était clair qu'il m'handicapait dans ces conditions, mais je ne voulais pas l'enlever. Mon nom et mon visage contrastaient grandement. En effet, mon nom était associé à cette lointaine guerre si meurtrière dont peu de personnes avaient encore de réels souvenirs, mais que nombre voulait oublier. Que ce soit parmi les elfes ou les autres races, ce nom était associé à un être qui approchait du millénaire. Qu'auraient pensé les gens qui savent qui je suis et qui connaissent un minimum l'histoire associée à mon nom ? Et même pour ceux qui ne me connaissent pas. Que penseraient toutes ces personnes si elles voyaient que le général de l'armée elfique avait une apparence d'elfe à peine sortie de l'adolescence, un visage juvénile qui démentait complètement ses neuf siècles d'existence ? Un faible sourire illumina un court instant mon visage alors que j'étais plongé dans mes pensées, déconnecté de la réalité. J'avais rajusté mon casque lorsque je fus violemment rappelé dans le monde des vivants. Quelque chose me percuta de plein fouet avec une force certaine et fit vaciller mon monde. Je ne sus où était le "sol" que parce que je m'y trouvais, ce qui me rassura un peu. Au moins, je n'étais pas passé par dessus bord et c'était un soulagement. Il me fallut un instant pour réaliser que ce qui m'avait heurté n'était autre que ma comparse elfique. Cette dernière se rapprocha rapidement du bord et passa par dessus en moins de temps qu'il n'en eut fallu pour cligner des yeux. Le sang ne fit qu'un tour dans ma tête et saisissant mes deux couteaux longs, je me laissais glisser afin de rejoindre l'endroit où elle avait disparu et je les plantais dans le sol boisé de l'aéronef. M'en servant comme appui, je la vis flotter dans le vide, accrochée au bout d'une corde. Une petite pique me traversa l'esprit mais le moment n'était pas à la rigolade. Balayant les alentours du regard à la recherche d'une solution , les dieux me firent un petit clin d'oeil en faisant poindre une corde juste à côté de moi. Je m'en emparais alors, m'attachait solidement à l'aéronef. Un dernier regard autour de moi et je plongeais dans le vide à mon tour.

Me balançant au bout de ma corde, je ne perdis pas de temps, même s'il m'en fallut un certain pour réussir à agripper celle de la jeune elfe et un autre pour qu'on se retrouve au même niveau. L'agrippant du mieux que je le pouvais, j'entrepris alors de l'attacher du mieux que je le pouvais afin d'être sur qu'elle ne plonge pas dans le vide.

"Vous souhaitiez déjà nous quitter belle enfant ?"

Ne souhaitant pas mourir, j'essayais quand même de grappiller centimètres après centimètres afin de regagner notre navire volant. Ainsi harnachés, il n'y avait plus de risques de chute, mais notre salut ne dépendait plus que de simples cordes, des caprices de la Nature, des dieux et de l'équipage, ou du moins... De ce qu'il en restait ou resterait...


-------------------------------------

" L'eau, goutte à goutte, creuse le roc. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Métisse
Profession: Maître de Jeu


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Lun 18 Mar - 15:22


Hypérion est retiré du rp de masse pour inactivité. Au suivant de poster.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neidrilh.forumactif.com


Parchemin d'identité
Race: Métamorphe aquatique
Profession: Navigatrice


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Lun 18 Mar - 15:23

Quand on était bien occupé, le temps filait comme un hippocampe… On le voyait à peine passer. Les premiers jours d'un voyage étaient souvent les meilleurs. Tout le monde était encore plein de motivation, heureux et plein d'énergie. Les problèmes inhérents à une longue traversée, comme les avaries techniques ou l'isolement, n'avaient pas encore entamé l'enthousiasme de l'équipage ou des passagers. Un véritable plaisir. La jeune femme passait son temps entre la barre, sa cabine, celle du capitaine et le pont où elle prenait fréquemment des mesures pour tracer leur avancée sur ses cartes. Pour l'instant ils étaient encore dans des zones connues, elle guettait même les voiles de navires bien plus classiques sur la vaste étendue bleue qui s'étirait des mètres et des mètres plus bas en dessous d'eux…

C'était agréable de voir les passagers se mêler à l'équipage, trouvant des occupations plus ou moins "inédites" pour eux… Elle n'était pas certaine que tous avaient eu à frotter un pont une fois dans leur vie… Encore, ils n'avaient pas à se plaindre. Cette corvée n'était certainement pas aussi difficile que sur un vrai bateau puisqu'ici ce n'était qu'une simple mesure préventive, il n'y avait pas de sel cherchant à s'incruster dans le bois du pont au risque de le ronger. Ceux qui devaient s'occuper des voiles prenaient déjà plus de risques et elle les admirait pour cela… Ici, ce n'était pas un plongeon improvisé que l'on risquait si l'on tombait du mât…

De son coté, la jeune femme était de plus en plus à l'aise bien qu'elle ne se soit pas vraiment entretenue avec les autres représentants de race. Elle avait salué les autres métamorphes, sans s'attarder pour vraiment parler et elle avait du se résoudre à ne pas aller parler à Arl quand elle avait comprit qu'il ne maîtrisait pas encore suffisamment leur langue pour éclairer sa lanterne, elle aurait nié avec force qu'il l'impressionnait énormément. Et puis elle n'avait pas vraiment le temps de divaguer… Sans compter qu'elle n'était pas certaine d'être très engageante, arrimée à sa barre, la tête coiffée d'un vaste chapeau de paille destiné à la protéger du soleil, chapeau qui avait visiblement connu déjà un certain nombre de traversées pas forcément très "calmes"…

L'amoncellement sinistre de nuages noirs ne tarda pas à l'inquiéter… L'aéronef commençait à réagir différemment, moins facilement, et les courants aériens se renforçaient dramatiquement. Elle s'apprêtait à envoyer quelqu'un chercher le capitaine quand elle constata que lui aussi était sorti. Il avait du sentir que l'Elros réagissait différemment, il était bien assez expérimenté pour cela. Son observation ne fit que confirmer ses pires craintes, ils étaient partis pour essuyer un sacré grain sans avoir la possibilité d'y couper… Aussi ne se fit-elle pas prier pour lui confier la barre. Il connaissait son bâtiment mieux qu'elle et malgré sa petite taille il aurait certainement plus de poigne qu'elle.

Dès que le nain eut mis la main sur la barre, Azranya fila droit vers sa cabine. Agissant avec la rapidité de l'expérience, elle traça sur leur carte leur position actuelle. Ils allaient être pas mal secoués durant les prochaines heures et ils auraient alors à voir de combien ils avaient dérivés. Plus précises seraient ses dernières notes, plus facile cela deviendrait. Elle roula ensuite rapidement les cartes pour les protéger dans un étuis de cuir conçu à cet effet dont elle passa la sangle au-dessus de sa tête pour le porter en bandoulière. Inutile qu'elles se perdent, elles feraient en sorte qu'elles survivent à ce qu'ils allaient tous traverser. Elle empochait ses propres affaires dans son sac quand l'aéronef fut complètement pris dans la tempête.

Rebondissant de parois en parois, la jeune femme essaya de rallier le pont pour voir si elle pouvait se rendre utile, consciente qu'il s'agissait là d'une utopie… Hormis se cramponner au bastingage, elle ne pouvait pas faire grand chose d'autre. C'était un peu comme être un crabe dans un panier de pêche que l'on était en train de hisser à bord, tout en le secouant pour voir ce qu'il contenait. Dire que c'était désagréable serait un bel euphémisme... Pourtant il fallait bien qu'elle continue et qu'elle avance pour voir comment cela se passait à l'extérieur. La jeune femme émergea enfin à l'extérieur, en plein coeur de la tourmente, se cramponnant à tout ce qui serait suffisamment solide pour lui éviter d'être emportée...

Et la scène à laquelle elle assista lui glaça le sang encore plus efficacement que la pluie qui cinglait le pont. Astarûth venait tout simplement de passer par dessus bord. Volontairement. Et attaché à une corde. Mais quand même ! Glissant de points d'ancrages en points d'ancrages, la jeune femme arriva rapidement au niveau où l'elfe venait de disparaître et au mépris de tout bon sens, se pencha pour voir ce qu'il était advenu de lui. L'instant suivant elle se redressait et portait l'une de ses mains à sa bouche, essayant ainsi d’amplifier le son qui en sorti.


-HOMMES PAR-DESSUS BORD !!!

Si quelqu'un l'entendait, il viendrait immédiatement l'aider, elle le savait, mais elle n'attendit pas de voir qui... Elle s'empara de la corde, sans pour autant la détacher car il valait mieux ne pas se montrer trop imprudent, et elle essaya de reculer pour faire remonter les deux elfes. Essayer est bien le terme exact car Azranya avait la force d'un poulet. Noyé la volaille d'ailleurs... Mais elle essayait malgré tout parce qu'elle ne pouvait pas rester les bras ballants dans de pareils instants. Et fort heureusement pour les malheureux, des bras plus puissants que les siens ne tardèrent pas à arriver !

[hrp: Par défaut des hommes d'équipage viennent m'aider mais les prochains posteurs peuvent très bien être les propriétaires des dits "bras puissants" ;)]

-------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Métamorphe terrestre
Profession: Général de l'Armée Terrestre


MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1 Lun 18 Mar - 16:56

Le soleil et la chaleur qui nous cernait de toute part n'étaient pas là pour rendre plus détendu qu'à la base. Evidemment, avec des telles températures, une seule idée me traversait tout le temps l'esprit : un bon gros plongeon rafraîchissant ! Sauf que si je plongeais, c'était la mort et non l'eau qui m'attendrais en bas. Les premières heures du vols, j'avais un peu commencer à m'activer sur le pont, mais toujours en gardant un oeil sur la terre ferme, avec déjà une pointe de nostalgie. Ce voyage n'allait pas être court, et ça je le savais bien avant d'embarqué, mais tout de même, savoir que pendant quelques temps, mes pieds allaient perdre le contact du sol, c'était assez effrayant. Mais bon, je tins bon, et quand les terres disparurent complètement de l'horizon, je me tourna avec force et courage vers toutes les tâches qu'allait demander ce vaisseau. Je me mis directement au travail, demandant ce qui serait le mieux que je fasse, et je me retrouva à parfois frotter le pont, nettoyer, on m'a même également assigner une fois à assister le chef coq du navire pour préparer les repas de la journées (ce qu'ils ne risque plus de me demander maintenant).

Ma vie ayant toujours été aisée, je n'avais pratiquement jamais fais le ménage ou autres tâches qu'habituellement les serviteurs font. Et ce fût une drôle d'expérience de commencer. Au final, quand on s'y met à fond et en groupe, ce n'est pas non plus déplaisant. Que du contraire, tout cela se révèle même enrichissant ! Mais mis à part les tâches ménagères, il y a aussi les activités qui requièrent plus de muscles, comme tout ce qui concerne le cordage ! Et vu que la peur d'avoir quitter la terre ferme n'est plus vraiment présente, c'est parfois avec joie que je grimpe aux cordes et aux mâts comme je montais aux arbres quand j'étais gosse. Tout ce genre d'acrobaties me permettent de rester en forme. Et durant les heures de pauses que l'on a, il y a toujours quelques matelots aptes à s’entraîner au combat avec moi, certains préfèrent s'entraîner avec une épée, d'autres veulent juste se perfectionner au corps (vu que je maîtrise assez parfaitement les deux disciplines et que je suis toujours enclins à aider les gens qui le demande, j'en profite). Evidemment, ces humains ne valent pas véritables soldats métamorphes avec qui je m’entraîne habituellement, mais c'est mieux que rien. Par contre, je me serais attendu à être "défié" par l'un des passagers, que ce soit un elfes ou autre, mais aucun des autres représentant ne s'est manifesté.

La plus part du temps, j'étais juste torse nu, les muscles à l'air, avec juste un pantalon de toile léger en large (j'étais également pied nu). Mais après quelques jours, je sentis tout doucement l'air se rafraîchir, alors que je m’entraînais au corps à corps avec un mousse avide d'apprendre ce qu'il ne peut apprendre dans la cité humaine (nos styles de combats sont relativement différent, et les humains privilégie souvent trop les épées aux mouvements de bases). Tout de suite, je pu sentir que quelque chose allait différemment, mais sans m'en préoccupé plus que ça, je repris l'entraînement ou il était. Jusqu'à ce que Ganard nous appelle tous en gueulant de sa voix fort reconnaissable. Nous nous dirigeâmes alors vers le pont, où il criait déjà beaucoup depuis son estrade. Il criait à la tempête, mais avec un voix fort joyeuse. Il avait l'air extrêmement content de ce qui allait ce passer. Je voyais déjà des visages tourner au blanc très pâles parmi des gens de l'équipage, alors que d'autres semblait montrer subitement plus d'assurances que pendant les quelques jours qui ont précédé. Derrière Ganard, les nuages noirs se rassemblait, c'était l'heure de la fête. Autant relevé se défi comme si je me lançais dans une batailles contre des ennemis. Je regarda quel endroit aurait le plus besoin d'aide, alors que la pluie commença à s'abattre durement sur nous. Je me dirigea vers un post où des matelots s'affairaient à resserrer des noeuds de cordes qui se défaisait à cause du vent très violent. En 15 minutes nous étions passer d'un bain de soleil tranquille au chaos sous la pluie.

L'Elros commença alors à tanguer, d'une manière assez forte, ce qui n'était pas étonnant vu le vent qu'il y avait et tout les aller retour des matelots sur tout le vaisseau. Alors que je terminais d'aider un groupe de mousses, je perdis l'équilibre et m'abattis lourdement sur le sol. J'étais toujours juste torse nu avec un pantalon qui me collait maintenant parfaitement aux jambes. Le sol était très glissant, mais j'avais appris depuis longtemps à maintenir me équilibre sur un sol glissant, même en courant (le fait que je sois tombé juste avant, c'était juste sous l'effet de surprise. Mais c'est alors qu'en me relevant, je vis un des représentant elfe voler par dessus bord. J'étais placé beaucoup plus en hauteur que l'endroit où ça s'était produit, et j'avais une vue très large. Je n'allais pas tarder à m'élancer la secourir alors que je fis l'autres elfes s'attacher au mât avec une corde et plongeons secourir sa pair. Suivis alors de la métamorphe aquatique qui devait à la base diriger l'aéronef, qui essaya de tirer sur la corde pour la retenir et remonter les elfes. Elle avait l'air d'avoir des muscles digne d'une mouche, alors je courus l'aider, faisant quelques pirouettes et quelques roulades pour sauter et arriver plus vite près d'elle. Et je l'aida tout de suite à tirer sur la corde. Elle du tout de suite sentir que la chose se facilitait car elle tourna la tête pour me regarder. Je lui fis un grand sourire alors que la pluie s'abattait avec force sur mon corps à moitié nu, et que mes cheveux partaient en couilles à cause du vent.

"Ça faisait quelques jours que je voulait un rafraîchissement, mais là, c'est peut être un peu de trop !"

Puis je lui fis signe de la tête, et ensemble on tira pour remonter les deux elfes à bord. Heureusement que les elfes sont léger, sinon ça aurait été beaucoup plus difficile. Au bout d'un moment, on les vit refaire surface, alors que mes deux mains étaient brûlées à cause de la corde. J'avais un sourire satisfait aux lèvres, le coeur qui battait à tout rompre, et le corps encore plein d'adrénaline, la partie était encore loin d'être finie.

-------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1

Revenir en haut Aller en bas

Voyage en terre inconnue - RP de masse - Intrigue n°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» SALSA, BOSSA NOVA ET MUSIQUE LATINO, DE RIO A CUBA ET BUENOS AIRES...
» [TERMINE] Voyage en terre d'Ad'Lucem [Tyler & Elea]
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]
» Voyage de Bougainville
» Début du voyage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Neïdrilh ::  :: Plaine de Karnöv :: Cité Portuaire d'Atarnelis :: Le Chantier Aéronautique-