Les Terres de Neïdrilh
Bonjour à toi, ô nouvel arrivant ! Tu viens d'arriver sur les Terres de Neïdrilh, un monde où se mêlent créatures fantastiques et terrifiantes, une certaine magie et des paysages fascinants... Ambiance conviviale et nouvelle intrigue lancée, n'hésitez pas à venir faire connaissance et à vous lancer dans cette aventure extraordinaire.
Bienvenue et bon jeu parmi nous !



 

Partagez|

Le Souffle Messager - Aelig Hevel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Parchemin d'identité
Race: Métamorphe terrestre
Profession: Grand Chaman


MessageSujet: Le Souffle Messager - Aelig Hevel Ven 1 Fév - 18:47

HEVEL AELIG



"Le Souffle Messager "







Parchemin d'identité

|• Race : Métamorphe terrestre
|• Âge : 32 ans
|• Lieu & Date de naissance : Forêt de l'Oubli, 6e jour de Meryaloth
|• Signe astrologique : Yack blanc
|• Lieu de résidence : Forêt de l'Oubli, non loin de la Cité d'Idiamanth
|• Statut social : Célibataire
|• Profession : Grand chaman
|• Alignement : Loyal neutre (voir mauvais ...)
|• Sac & équipement : Une dague, des herbes médicinales, poudre et autres ingrédients jugés utiles.
|• Familier : Un écureuil volant (petaurista alborufus)


« L'apparence est le vêtement de la personnalité. »

L'éclat blanc et pur d'une pleine lune était cause de bien des maux. Sous cet apparat céleste, la nuit n'était plus, l'heure des prières arrivait, et rien ne dupait les regards divins. Dans les bois s'élançant haut dans le ciel, au delà d'Idiamanth, on ressassait des cliquetis morbides derrière les crépitements d'un feu, d'autant plus perceptibles que durant le sommeil de l'astre du jour, tout se voulait repos et calme. Certains yeux curieux se posaient sur la scène, et, baignée d'un halo formé de l'union de l'éclat lunaire et des flammes, une silhouette se dessinait, mouvante. Sa danse lente et découpée peignait d'ombres incertaines les bois alentours, semblant hurler ainsi de frénésie.
Le corps sinueux arborait sous une chair luisante les courbes plantureuses que profilait sa féminité assumée. Ses atouts charnels marquaient sa poitrine opulente, son ventre taillé accompagné de son bassin et ses cuisses bombées, qui esquissaient doucement des mollets fins quoi que musclés. Son pas souple et léger lui octroyait une marche étouffée et discrète, qui trahissait bon nombre d'individus ainsi dupés. Cette parade spirituelle offrait un spectacle exaltant de part les courbes difficilement camouflées de cette silhouette à demi-nue. Affublée de cuir, ses attributs masquaient ses formes généreuses, tandis ce qu'elle revêtait une cape sans manche d'un verdâtre sale bordée de longs poils blancs. On distinguait sous son manteau de fourrure une chevelure sauvage d'un roux flamboyant dont les extrémités se perdaient en caressant son buste. Le rouge étincelant du feu de camp, autours duquel elle s'élançait, rendait d'autant plus rutilante sa crinière ardente qui encerclait son visage fin. Sa figure pâle, camouflée sous son capuchon, était ornée de quatre marquages sanguinolents pointant vers son nez fin, fioritures transcendantes. Sa bouche pulpeuse et colorée trahissait son souffle chaud dans une respiration brumeuse. Buée générée, à travers laquelle on apercevait par moment le scintillement du vert-orangé singulier de ses yeux en amandes, esquissés sous ses sourcils quelque peu épais dans l'ombre de sa cape.
A son cou mince, pendait un collier de dents aux origines diverses dont elle ne se séparait jamais, se repaissant constamment du cliquetis infernal de ses breloques. Aussi avait-elle maintes plumes, touffes de poils et crochets fixés à son accoutrement des plus légers, ainsi qu'un épais bracelet de cuir sur chaque avant-bras. Par ailleurs, elle tenait fermement un bois de la taille d'un homme, qu'elle enfonçait d'un air farouche dans le sol terreux sur lequel ses pas laissaient leurs traces. Un sac en bandoulière, semblable à une trousse médicinale, était disposé près d'une pierre monstrueuse d'où il recrachait quelques ingrédients et aliments propices à toutes décoctions et poudres que la Grande Chamane désirerait confectionner.

Spoiler:
 
Sous sa forme animale, Aelig devient une petaurista alborufus, écureuil volant dont les particularités sont d'être doté d'une taille plutôt grande, (de 58cm en plein vol), qui plane grâce aux membranes de peau reliant ses membres. Il ne quitte que rarement et difficilement les hauteurs, et parcourt des kilomètres. Sa longue queue touffue lui sert de gouvernail quand aux directions de ses vols. Aelig revêtit alors le pelage d'un panda roux sur le corps d'un écureuil. Sur un profond roux vient se poser une douce tache blanche éclairant sa figure et son poitrail. De longues griffes acérées la protège de l'absence d'appuis et des ennemis, et ses yeux profonds investigateurs apaisent sa curiosité infinie.




« Le caractère d'un homme crée son destin. »

« Il faut respecter ses ancêtres »

De sa base en son sommet, Aelig n'était que spiritualité. Comment ne pas lire dans le vent le souffle d'un ancien ? Comment ne pas voir en des signes la parole des aïeux ? Comment ne pas les appeler en des prières ? Rien ne lui était plus cher que les coutumes leur rendant hommage, qui avaient subi les déboires du temps. Il était impardonnable aux yeux d'Aelig de voir en son peuple des individus qui ne respectaient plus leur histoire, leur passé, leurs origines, et leurs mœurs d'autrefois. C'était cela même, qui faisait ce qu'ils étaient, qui les caractérisaient plus que toute autre chose. Elle avait en horreur tous ses avides qui se reniaient eux-même pour côtoyer des humains comme s'ils étaient semblables. Cependant, son esprit des plus révoltés se cachait quelque peu derrière son dévouement à nul autre pareil. Elle ne cessait de vagabonder à la recherche de signes à traduire, d'adresser des prières, et de s'occuper du mieux qu'elle pouvait de Laelith, y consacrant l'intégralité de ses journées, oubliant le déshonneur des siens dans ses préoccupations. Sous son air sauvage et ermite, elle faisait son petit bout de chemin vers la spiritualité la plus haute envisageable, même si cela comprenait s'esseulée elle-même. Elle estimait n'avoir de compte-à-rendre à personne, vaquait à ses devoirs de Grande Chamane auprès du chef du clan Câmrân lorsque celui-ci considérait qu'il avait besoin de son aide, mais n'accordait de son temps aux cas désespérés d'hérétiques. Toujours était-il qu'elle avait quatre Chamans sous ses ordres, et l'un d'eux devrait lui succéder, or elle avait dans l'idée d'enseigner ce qu'elle avait appris, pour qu'une personne, à sa mort, puisse toujours faire honneur aux traditions et croyances de leur race. C'est pour cette raison que les Chamans qui l'accompagnaient dans une quête spirituelle, ainsi que Gïlh'Or Rwênoskraj, se voyaient être les personnes auxquelles elle octroyait le plus de temps, bien que celui-ci était relativement moindre.
Aussi, sous sa passion, son dévouement et son caractère féru, son comportement et ses actes faisaient parfois bien des surpris et intrigués. On ne s'explique pas toujours que la personne se tenant devant nous se jette sur un cailloux après l'avoir dévoré des yeux en nous écoutant s'adresser à elle. La Grande Chamane accompagnait son silence et son calme d'une excentricité qui lui était propre, et qui faisait d'elle un personnage atypique, caractéristique dont elle n'avait pas même conscience. Aussi, s'emportait-elle rapidement dès qu'il s'agissait de desceller des signes ou de mentionner ses ancêtres. Quelque peu fanatique, elle avait pourtant compris depuis longtemps qu'elle ne pourrait pas imposer aux siens de s'harmoniser à nouveau avec leur culture, il y avait quelque chose contre lequel elle ne pouvait rien faire, qui la dépassait grandement, et cela, c'était très certainement le temps, qu'elle ne rattraperait jamais.


QUE FERIEZ-VOUS SI... :
|• Vous venez de vous faire voler votre bourse par un gamin sur le marché ? : Impossible.
|• Un homme est blessé au bord d'un chemin ? : Les esprits lui dicteront quelle voix suivre : l'aider ou l'ignorer.
|• Un animal est blessé au bord d'un chemin ? : Elle lui assignera les soins nécessaires (dans la mesure du possible).
|• Dans un magasin, un client apparemment très fortuné entre ? : Elle n'y prête pas la moindre attention, ou le toisera négligemment avec un peu de volonté.
|• Au détour d'une ruelle, au crépuscule, une fille de joie vous fait de l’œil ? : Elle a certainement trop bu ...
|• Un de vos amis vous trahit ? : Les esprits l'auraient prévenue.


« Mon histoire... »

Pas de minimum de lignes, mais nous vous demandons d'être le plus complet et de parler des choses importantes du passé de votre personnage, et ceci sous forme de texte ou de ligne du temps (épisodes de la vie datés).


Dans la vraie vie
|• Pseudo : Branwen (ou Emy)
|• Âge : 19 ans
|• Où habites-tu ? : Bordeaux
|• Comment as-tu connu Neïdrilh ? : Eve' et Ear'
|• Pourquoi as-tu choisi ce forum ? : Certaines choses me rappellent d'autres concepts
|• A quelle fréquence te connecteras-tu ? : [Plusieurs jours /7]
|• Ton double-compte : /
|• Code du règlement :
Spoiler:
 



Dernière édition par Aelig Hevel le Mar 19 Fév - 6:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Haut-Elfe
Profession: Princesse - Lieutenant


MessageSujet: Re: Le Souffle Messager - Aelig Hevel Lun 18 Fév - 6:14


Bonjour !

Je fais un petit up par ici car cela fait plus de deux semaines que tu as posté ta fiche. Etant donné qu'à partir de cette période la fiche doit être fermée je viens te demander si tu veux un petit délai supplémentaire pour la finir ? Attention, nous ne t'accorderons pas des mois non plus Smile

Bonne journée à toi et bon courage pour la fin de ta fiche ! Lovely

-------------------------------------



La ChatBox ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Métamorphe terrestre
Profession: Grand Chaman


MessageSujet: Re: Le Souffle Messager - Aelig Hevel Lun 18 Fév - 8:16

Bien le bonjour,

Oui j'avais demandé ça à Gilh quand je l'ai croisé jeudi ou vendredi, le prévenant que je ne pourrais la terminer à temps et lui demandant si un délai était possible, je pensais que vous en aviez discuté ensemble, sorry !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Métamorphe terrestre
Profession: Chef


MessageSujet: Re: Le Souffle Messager - Aelig Hevel Lun 18 Fév - 9:44

Jusque mercredi Smile

-------------------------------------


Invité, vous êtes sur mes terres...
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Parchemin d'identité
Race: Haut-Elfe
Profession: Princesse - Lieutenant


MessageSujet: Re: Le Souffle Messager - Aelig Hevel Jeu 7 Mar - 9:48


Fiche déplacée dans les abandonnées.

Après discussion avec le membre, elle pourra la modifier là-bas et nous préviendra si elle la finit.

-------------------------------------



La ChatBox ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le Souffle Messager - Aelig Hevel

Revenir en haut Aller en bas

Le Souffle Messager - Aelig Hevel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» L'oiseau messager
» [Elfes] Blason de Thranduil et statut de messager

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Neïdrilh ::  :: Les Présentations :: Fiches Abandonnées-