Les Terres de Neïdrilh
Bonjour à toi, ô nouvel arrivant ! Tu viens d'arriver sur les Terres de Neïdrilh, un monde où se mêlent créatures fantastiques et terrifiantes, une certaine magie et des paysages fascinants... Ambiance conviviale et nouvelle intrigue lancée, n'hésitez pas à venir faire connaissance et à vous lancer dans cette aventure extraordinaire.
Bienvenue et bon jeu parmi nous !



 

Partagez|

La naissance d'un duo de choc ! [PV Rodie] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



MessageSujet: La naissance d'un duo de choc ! [PV Rodie] [Terminé] Sam 15 Déc - 18:11

Mais qu'est-c'que ça pue, ici ! Ah, je suis quand même content de faire partie de ces quelques humains vivant hors de cette cité... Et dans la nature, encore mieux. Ma tribu me manque un peu...

Nostalgique de sa famille et de ses amis d'enfance, Elnaz parcourait les innombrables quais du port d'Atarnelis et ses ruelles embaumant l'odeur de poisson pourri. Une grimace de dégoût figé sur son nez à l'odorat sensible, il continua de marcher, une bouteille de rhum dans la main. Il n'était pas encore vraiment saoul mais cela ne saurait tarder. Seul, terriblement seul, pris d'une de ces rares petites déprimes passagères, il s'avachit sur un muret de pierres grossièrement assemblées et poussa un soupir, un long, très long soupir. Son regard se perdit à l'horizon où le soleil disparait, colorant la surface de la Grande Rivière d'un violet tirant sur le rose. Le ciel, lui, était déjà très sombre et le bleu profond le quittait pour faire place à une noirceur sans pareille. Elnaz n'aimait pas ce genre de nuit. Il frissonna, peu habitué à la fraîcheur humide des atmosphères au bord de l'eau, et resserra son col en fourrure autour de son cou pour empêcher le vent de s'y engouffrer et de le glacer jusqu'aux os. Il but un long trait à sa bouteille, en espérant que cela le réchaufferait.

Il se remémora quelques souvenirs. Celui de son départ empoignait son cœur douloureusement. Si, à l'instant de partir, il était plein d'entrain, d'enthousiasme et de projets de richesse, à présent, il regrettait un peu. Pourquoi ne retournerait-il pas chez lui ? Pourquoi ne pas se choisir une femme de bonne famille et s'établir près de l'oasis comme son père et son frère aîné ? Dans le fond, tout ce que l'argent accumulé de ses larcins et autres agressions l'avaient mener qu'aux catins, aux substances illicites et à l'alcool. Il était encore conscient de sombrer là-dedans, à cause des fêtes qu'il avait enchaîné dans les diverses villes humaines mais aussi à Idiamanth. Les métamorphes ne l'effrayaient pas du tout, au contraire, ces personnes semblaient si proches des humains qu'il faisait à peine la différence entre eux et les hommes normaux. On racontait que les montagnards et ceux cachés dans la forêt de l'Oubli étaient plus proches de leur animal et de la nature, et qu'il fallait plus s'en méfier. Tandis que le clan Câmrân entretenait une relation tout à fait amicale avec tous les humains. C'est donc assez souvent qu'il allait trinquer avec un homme-lynx ou un homme-cheval là-bas.

Mais maintenant, où il en était ? Il s'ennuyait, parce que les fêtes et les filles restaient des plaisirs éphémères. En journée, il était seul. Cela faisait maintenant trois mois qu'il était parti de chez lui et la lassitude de cette vie le prenait. A ce rythme, jamais sa richesse ne lui apporterait satisfaction. Au fond, il avait fait un mauvais choix... Peut-être n'était-il pas encore trop tard pour reprendre tout à zéro, se reprendre en main lui-même et de retourner gentiment rejoindre là où était certainement sa place : à l'oasis, dans la plaine de la misère, parmi les siens.

La mine sombre, il cessa de fixer la Grande Rivière et posa ses yeux sur la ruelle. Mh ? Une jeune femme s'avançait, apparemment seule aussi. Que faisait-elle ici ? Ce n'était pas un quartier recommandé pour une femme, surtout vêtue de cette manière. Il la reluqua quelques instants, mais quand elle passa derrière lui, à seulement quelques mètres, il ne put se retenir de sauter de son muret avec l'envie de l'aborder. Il avança vers elle d'un pas chaloupé, un sourire aimable aux lèvres, histoire de ne paraître comme un gros lourd d'alcoolique face à elle. D'ailleurs, il avait abandonné sa bouteille sur le muret, et espérait sincèrement que la femme ne la remarque pas... Se plaçant devant elle et lui bloquant le chemin, il dit d'une voix douce :

« Bonjour, heu... Bonsoir, mad'moiselle. Ce n'est pas un endroit pour une jeune femme à cette heure-ci. Vous devriez rentrer chez vous. »

Ou me tenir compagnie...


Dernière édition par Elnaz Shakham Nadereh le Mar 18 Déc - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: La naissance d'un duo de choc ! [PV Rodie] [Terminé] Dim 16 Déc - 8:02

Au milieu de la soirée, alors que le soleil se couchait, une louve scrutait les moindres recoins des lieux, cachée entre d'innombrables feuillages, dont des fougères. Ces satanées fougères qui lui grattaient la peau, et la rendait particulièrement irritable. Cela faisait une bonne demi-heure que la métamorphe attendait, impatiente, l'arrivée d'un quelconque met sauvage. Mais rien à l'horizon. Rebroussant chemin, la louve revint sur ses pas en courant. Elle arriva à destination, où un petit paquet de brindilles masquait une sacoche en peau de lapin, ainsi que des vêtements plus ou moins neufs. L'estomac en feu, dont les crampes dûs à la faim se faisaient toujours plus intenses, Rod reprit apparence humaine. Nue, et s'empressant de se rhabiller, la jeune femme enfila ce short et ses bottines brunes à la hâte. Elle était particulièrement contente de cette trouvaille !

Enfin, « trouvaille»...

Ce n'était pas le terme approprié, à vrai dire. Il y a quelques jours, alors qu'une pluie violente l'avait prise au dépourvu, Rod avait agressé un marchand qu'elle épiait depuis un moment. Il vendait tapis, vêtements, accessoires. Bref, tout ce qui pouvait couvrir, et ces petites bottes semblèrent avoir été un véritable coup de foudre dès l'instant où les pupilles de Rod s'étaient posées dessus... Bon, j'en ai marre. Je sais à quoi me serviront mes quelques pièces, pensa-t-elle, agacée. La chasse était infructueuse, et Rod avait faim. Ce fut d'un pas décidé qu'elle courut vers le port, qui n'était pas loin des plaines. Elle n'avait nulle envie de poissons, ni rien de ce qui venait de la mer, mais le choix ne s'offrait pas vraiment à elle. Rod ne fit pas appel au loup en elle, cela demandait trop d'énergie.

Tandis qu'elle usait de ces dernières forces pour arriver au plus vite à son but, la jeune femme se remémorait les semaines précédentes... Elle avait rencontré le chef de son clan, déterminée à cesser sa vie de nomade. Ou du moins, se sociabiliser un peu plus. Mais cela n'avait guère duré, et il lui fallait faire quelque chose. La rousse ne supportait plus cette vie qu'elle trouvait gâchée à force de ne rien faire de concret. C'était sur cette pensée qu'elle s'était à nouveau éloignée des siens pour rencontrer et voir des choses, mais ailleurs.

Essoufflée, Rod s'adossa d'abord à un mur pour calmer sa respiration. Des petites gouttes de sueurs perlaient sur ses tempes, mais ces nombreuses courses quotidiennes et efforts physiques avaient eu la bonne idée de diminuer la transpiration. Pratique, bien que dramatique aux débuts. Marchant dans les rues à la recherche de nourritures à acheter (ou à voler ?), elle observa au fur et à mesure les alcooliques étalés à terre, sombrant dans un coma éthylique. La jeune rouquine ne supportait pas ses imbéciles qui ne faisaient rien de leur existence. Ils avaient certes leurs soucis, mais elle les trouvait véritablement faibles.

« Bonjour, heu... Bonsoir, mad'moiselle. Ce n'est pas un endroit pour une jeune femme à cette heure-ci. Vous devriez rentrer chez vous. » Rod, qui vaquait à ses pensées, sursauta au son de la voix qui s'était élevée dans la nuit. Elle fit un pas en arrière, afin de mieux distinguer les traits de l'homme qui se tenait debout devant elle, lui barrant le passage. Mais pour qui se prenait-il ? « En plus de puer le bouc, tu devrais te mêler de ce qui te regarde. Laisse-moi passer » La métamorphe espéra qu'il s'exécutera sans discuter. Elle n'avait toujours pas mangé et elle serait incapable de se transformer pour un quelconque duel. Mais elle ne laissera pas paraître ses faiblesses et ferait croire qu'elle l'écraserait tout cru.



Dernière édition par Rod Ktaalïh le Mar 18 Déc - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: La naissance d'un duo de choc ! [PV Rodie] [Terminé] Mar 18 Déc - 15:49

A la réaction de la jeune femme, Elnaz sourit. Bon, au moins, ça n'avait pas l'air d'une catin ou d'une petite fragile, elle semblait au moins avoir assez de répartie pour se débarrasser de quelques lourds. Le souci c'est qu'elle lui parlait comme s'il faisait partie de ces types à la drague ridicule ou un pervers des ruelles. Petit bémol, ce n'était pas ce qu'il désirait faire passer comme impression. A sa remarque sur son odeur, il porta sa paume face à sa bouche et expira dessus. Il huma ensuite sa main et une grimace de dégoût tordit ses traits.

« Ah oui... En effet, excusez-moi, je pue vachement. »

Il essuya sa main sur ses vêtements et ricana, un peu mal à l'aise. Elnaz, le plus grand des séducteurs... ratés, venait de foirer totalement son entrée en la matière, encore une fois. Il continua de regarder la femme dans les yeux et n'y vit aucun amusement, au contraire. Elle lui demanda de lui laisser le passage, chose à laquelle Elnaz abdique. Il s'écarta, elle passa. Tranquillement. Elle était peut-être vêtue comme une malpropre mais elle avait de sérieuses manières de princesse, celle-là. Sale, mais aussi fière, était-ce seulement une humaine ? Un parfum léger de feuilles mortes, de sang, de mousse sur les arbres, bref, un parfum de forêt, la suivit sur son sillage. Une femme des bois ? Autant dire qu'il avait affaire à une métamorphe. Quelle veine ! Etait-ce une tigresse, une martre ? Peut-être une renarde, ou une lynx ? Quoiqu'il en soit, elle avait tout d'une prédatrice. Cette idée émoustilla Elnaz ; s'il savait à présent que la fille n'était sûrement pas en danger, il avait très envie de la connaître. Se précipitant à sa poursuite, il se permit une nouvelle fois de l'arrêter.

« Désolé. Je pue, c'est vrai, mais je suis pas méchant. Vous cherchez quelque chose ? Je peux peut-être vous aider. »

Il essaya de paraître le plus convenable possible, correct et gentil à souhait. Sans arrière pensée, en tout cas. C'était pas tout à fait vrai, en même temps, il tentait sans grande conviction et sans trop y croire. Donc, si elle l'envoyait bouler, ce ne serait vraiment pas grave. Toutefois, il pouvait toujours persévérer ; qui sait ? Une petite perle pourrait tout de même lui arriver, fraîchement dans les bras.


Dernière édition par Elnaz Shakham Nadereh le Mar 18 Déc - 20:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: La naissance d'un duo de choc ! [PV Rodie] [Terminé] Mar 18 Déc - 19:01



Ce n'était pas la première fois que la jeune louve avait affaire à des gens de la sorte -entendons par là, personnes pitoyables et perdues, errant sans but et passant leur temps à ralentir autrui dans leur course effrénée de la vie. Cela dit, lorsqu'elle les envoyait balader comme elle l'avait fait avec ce type quelques minutes auparavant, tous ne le prenait pas aussi bien. Peut-être cette réaction sentait le piège, peut-être était-il simplement sincère et... gentil. Difficile dans ces temps d'avoir confiance, encore moins pour une sauvage qui avait à peine recommencer à vivre en société, et dont les instincts primitifs étaient encore forts présents. Un sourire parcourut les lèvres de Rod quand une grimace s'afficha sur le visage de l'homme. Apparemment, il n'avait pas eu conscience, jusqu'à présent, de son état lamentable !

Ils se regardèrent un court moment. Instant crucial où, par le seul biais de ses pupilles, la métamorphe lui fit comprendre qu'il perdait son temps avec elle. Satisfaite, mais étonnée, que le vagabond exécute sa requête sans se plaindre, elle passa devant lui sans broncher un mot... Alors qu'elle continua son chemin jusqu'à l'intersection d'une nouvelle ruelle aussi sombre que les précédentes, Rod se vit une seconde fois stoppée. La louve n'eut cependant pas le temps d'être irritée et de lâcher ses nerfs sur ce pauvre gentilhomme, qu'il se justifia aussitôt d'une voix qui se voulait particulièrement aimable. La jeune femme se surprit à le trouver touchant dans son petit monologue, néanmoins convainquant. Si elle pouvait obtenir de lui une quelconque aide, pourquoi pas !

Elle ne perdrait rien.
« Oui, tu n'as rien d'un méchant, je l'avais deviné. » répliqua-t-elle d'un ton beaucoup plus amical. « Je cherchais un marchand de poisson, bien que manger cela me répugne, mais à cette heure-ci je peux tourner en rond encore longtemps... » soupira Rod en s'imaginant devoir attendre le petit matin pour se mettre quelque chose sous la dent. Ses yeux croisèrent celles de l'inconnu, et un léger air amusé prit place sur les traits de la métamorphe. « En conclusion, j'ai le choix entre piller, ou pêcher. » Rod se disait que s'il se proposait comme cavalier servant, c'était qu'il avait le temps et que rien ni personne ne l'attendait ailleurs. Un peu comme elle, au fond, bien qu'elle ne se comparerait absolument pas à lui !

Sans réellement attendre de réponse, étant donné que la suggestion venait de lui-même, la louve reprit sa marche rythmée. L'envie d'envoyer bouler cet homme lui était passée. De toute manière, non par expérience, Rod devina que les meilleures rencontres semblaient être celles qui étaient inattendues... Elle ne se retourna pour voir s'il la suivait que quelques dizaines de pas plus loin. « Je ne connais pas cet endroit, peut-être tu aurais une idée d'un lieu où je pourrais dévorer tout et n'importe quoi sans trop gaspiller de pièces ? » Tandis qu'ils marchaient côte à côte, elle précisa, tout en chipotant le bout de sa chevelure flamboyante : « Ah oui et, je n'apprécie pas le vouvoiement, personnellement. »

La nuit fraîche se faisait à présent sentir sur les jambes nues de Rod, qui pensa aussitôt que sous sa forme de louve, elle n'aurait pas eu ce fichu problème. Elle n'était pas du genre frileuse, mais quand même, lorsque la faim la tenaillait, elle se sentait tout de suite plus vulnérable... ce qui la mena à la conclusion que pour l'instant, elle était faible et inférieure si quelque chose se produisait, dans le genre négatif.







Dernière édition par Rod Ktaalïh le Mar 1 Jan - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: La naissance d'un duo de choc ! [PV Rodie] [Terminé] Mar 18 Déc - 20:25

Que ne fut pas l'immense plaisir d'Elnaz de voir que la jeune femme ne le revoyait pas se faire voir ailleurs ! Elle s'était adoucie et se mit même à discuter avec lui. Avec une voix bien plus douce, qui fit un peu craquer le jeune nomade sur le coup, elle lui expliqua qu'elle cherchait tout simplement à manger, sans dépenser son argent ou très peu. Elnaz l'écouta, bouche bée ; les femmes métamorphes n'avaient rien à envier aux humaines. Leur charme, tout autre, avait de quoi faire tourner la tête aux hommes. Rien que leur odeur avait quelque chose de différent. A moins qu'il soit anormal et très différent du reste de la gente masculine, lui préférait clairement ces parfums naturels. Il se souvenait bien d'une métamorphe qu'il avait rencontré assez rapidement au début de son voyage... Elle pouvait se transformer en écureuil. Il avait flirté avec, sans plus, et il se souvenait bien de son haleine de noisette. Elle sentait l'automne et décorait sa tignasse rousse et crépue de feuilles dorées et des glands pendaient à ses oreilles comme bijoux. Vive d'esprit mais aussi de corps, elle le faisait rire et ils jouaient parfois à courir ou à se battre dans la forêt. Sauf qu'elle avait fini par l'abandonner, sans jamais lui redonner de nouvelles ou réapparaître. Il s'était dit que ces gens devaient souvent être ainsi, sauf peut-être à Idiamanth même où il retrouvait en plusieurs détails les mêmes choses qu'à Atarnelis. Vivre en société changeait tout.

Elle, par contre... Elle ne devait pas dans la cité. Elle vivait certainement comme voyageuse, comme l'écureuil, et son caractère devait s'en rapprocher. Une chose certaine, c'était leur liberté. Cela leur paraissait très précieux, tandis que l'or les ennuyait. A propos d'or... Elnaz revint de ses souvenirs, délia la bourse à sa ceinture, l'ouvrit et fit cliqueter les pièces dedans. Avec une petite moue, il dit :

« J'ai de quoi vous offrir quelque chose, mais vous inviter dans ces taudis ne m'enchante pas. Je viens ici pour être tranquille et boire sans qu'on ne me regarde de travers. » Il baissa les yeux, légèrement honteux ; en même temps, elle l'avait deviné toute seule. « Donc, si vous me le permettez, j'irais bien à mon auberge dans le coin chercher le reste de mes économies et je vous emmène au centre de la ville. Je connais un restaurant très simple qui fera l'affaire, pas cher, tout en étant très bon. Ils font un délicieux sanglier des montagnes. Bien saignante, si vous le désirez. »

En insistant sur la qualité de la viande, soutenant son propos d'un clin d’œil complice, il espéra faire comprendre à la jeune femme qu'il avait deviné ce qu'elle était. Toujours tout sourire, et réellement ravie d'avoir une compagnie aussi agréable ce soir, il indiqua de la main une direction en indiquant laconiquement que c'était le chemin le plus court pour aller dans les bons quartiers, où était également son auberge. Alors qu'ils s'avançaient, Elnaz sursauta sur place, s'excusa brièvement et fit demi-tour rapidement.

Il retourna à son muret où il était préalablement installé, chopa sa bouteille de rhum et revint au petit trot vers la métamorphe. Il bouchonna mieux le goulot, et la rangea dans une grande poche de son large pantalon typique du désert, ample principalement à l'entre jambes et resserré aux chevilles.

« Désolé. J'y tiens quand même. C'est par là, je vais juste chercher mes affaires et... Au fait, quel est votre nom ? »

Il s'arrêta, leva une main vivement vers elle dans l'espérance qu'elle lui rende ce geste de bienséance.

« Je suis Elnaz. Un semi-nomade de la Tribu Pourpre. Je doute que vous en ayez entendu parlé... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: La naissance d'un duo de choc ! [PV Rodie] [Terminé] Mar 1 Jan - 17:23

Lorsque Rod s'était levée ce matin, elle n'aurait jamais cru que les tournures de la journée irait de plus en plus en sa faveur. En même temps, c'était ça, la vie de nomade qu'elle aimait : ne rien prévoir, et tout accueillir, vivre au jour le jour sur la route et s'imprégner d'obstacles, de rencontres... Notamment les rencontres positives. Quand cet inconnu l'invita à manger, attention dans un restaurant, elle n'avait pu s'empêcher d'écarquiller les yeux. C'était mieux que de rougir, pensa-t-elle, mais Rod n'en demanda pas autant. Cela dit, pourquoi pas ? Cependant, le clin d'oeil qu'il lui adressa la laissa perplexe. Elle ne comprenait pas trop où il voulait en venir, parce que oui, elle aimait la viande saignante, mais... Et alors ? Quoiqu'il en soit, la rôdeuse marmonna un « merci » qui fut, tout à fait volontairement, quasi imperceptible.

Tandis que le jeune homme s'éloigna pour aller récupérer sa bouteille au pied du muret, la rouquine eut le temps de le reluquer sans qu'il ne puisse s'en apercevoir. La louve n'avait pas encore fait attention aux caractéristiques vestimentaires du gars, qui faisaient qu'il était lui. Elle apprécia ce pantalon ample, qui laissait un espace pour se mouvoir et ne vous emprisonnait pas. Elle était quasiment tout le temps les jambes et fesses presque à l'air, mais ne dirait pas non à ce style loufoque et amusant. Mais peu pratique pour ses courses qui pouvaient durer des heures. « Très bien, allons donc vers ton auberge, je te suis » sourit-elle. A peine quelques pas furent entamés qu'il s'arrêta, lui demandant son prénom. Avec ce même vouvoiement agaçant.

« Je te le dirai volontiers lorsque tu commenceras à me tutoyer. C'est extrêmement étrange, cette politesse, je n'en vois pas l'utilité... » répliqua-t-elle sur un ton faussement outré bien que ses paroles furent véridiques. Quand Rod s'amusait à jouer les comédiennes, cela était généralement un bon signe. Le prénommé Elnaz, prénom qu'elle trouva très original, se présenta brièvement. Rod sentait que c'était à son tour, mais les mots ne sortaient pas de sa bouche. La louve n'avait pas encore entièrement confiance.

Premièrement, elle ne comprenait toujours pas où tout cela la mènera, et ne voyait pas vraiment une issue normale à la situation dans laquelle elle s'était fourrée. « Tu sais, si tu comptes me demander quelque chose en échange de ton invitation, je préfère la décliner tout de suite. Je n'ai absolument rien à t'offrir. » Rod voyait l'embrouille arriver de loin, et préféra se mettre à l'abri à l'avance plutôt que de foncer tout droit vers le mur. Après tout, elle ne le connaissait que depuis quelques minutes. Cependant et contre toute attente, la rouquine se surprit elle-même et serra la main qu'on lui tendait. Étrangement et sans pouvoir l'expliquer,

Elnaz lui inspira confiance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: La naissance d'un duo de choc ! [PV Rodie] [Terminé] Sam 5 Jan - 20:08

C'était une femme assez étrange, un peu paradoxal. S'il entendait dans ses paroles de la méfiance, et qu'elle était clairement sur la défensive, il put ressentir dans son geste positif de lui serrer la main en retour une certaine confiance. A cela, Elnaz sourit à nouveau. Génial, il ne serait donc pas seul ce soir. Le long du trajet, il la rassura vivement qu'il n'était pas le genre d'hommes à chercher les plaisirs de la chair chez les dames de son genre, rencontrées au détour d'une ruelle et avec qui il sympathisait. Il avoua, sans tourner autour du pot, que si le manque de plaisir charnel lui venait, il n'essayait pas d'embobiner une brave femme mais allait directement voir les professionnelles. Il prit le risque de dégoûter cette jeune femme tout juste rencontrée, préférant la franchise à l'embrouille. Ensuite, il s'emballa dans un monologue, voulant savoir d'où elle venait, et surtout ce qu'elle faisait dans le quartier mal famé du port d'Atarnelis, ce qu'elle aimerait manger et si elle aimait le vin rouge... Rouge, comme le sang, pensa-t-il, sans vouloir préciser. L'odeur forte de la forêt humide, sa terre meuble et sa sève coulant sous l'écorce, embaumant la jeune inconnue, faisait un peu perdre la tête d'Elnaz dont l'alcool avait déjà bien entamé les méninges. Pourtant, il ne lui venait pas l'idée claire et précise de se la mettre dans son lit. Quelque chose du domaine de l'instinct lui disait que ce serait un désir, une espérance, défiant toutes les lois de la logique et de la possibilité. Du coup, cette idée farfelue n'effleura même pas son petit cerveau dans le brouillard des effluves alcoolisés...


[suite : ici]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La naissance d'un duo de choc ! [PV Rodie] [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

La naissance d'un duo de choc ! [PV Rodie] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Peste et Tempête, tandem de choc...
» Un duo de choc pour une mission de choc ? [Rang C | Genzö]
» Chasseur MANURHIN (Collectif du Bataillon de Choc)
» Duo de Choc
» Event (Rempart est) : Le choc des titans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Neïdrilh ::  :: Plaine de Karnöv :: Cité Portuaire d'Atarnelis :: La Nouvelle Atarnelis - Le Port-